19 morts et 64 blessés en 48 heures sur les routes algériennes



Dix-neuf personnes ont été tuées et 64 autres blessées dans 17 accidents de la circulation survenus au cours des dernières 48 heures, au niveau national, indique samedi un communiqué de la Protection civile.

Le bilan le plus lourd a été enregistré dans la wilaya de Sétif où 5 personnes sont décédées et 6 autres blessées, suite à une collusion entre deux véhicules légers survenue dans la commune de Guidjel.

Par ailleurs, 8 personnes ont péri, victimes de noyade, dont 2 en mer, dans les wilayas de Boumerdès et Chlef (1 victime pour chacune) et 6 autres, noyées dans des réserves d’eau et retenues collinaires, à Boumerdès (1 victime), Ain Defla (2 victimes), Tiaret (2 victimes) et Bejaia (1 victime).

En outre, un dispositif a été mis en place par la Protection civile pour lutter contre les incendies, relève la même source qui précise que 27 incendies de forêts et macquis et 31 incendies de récoltes ont causé des pertes estimées à 40,5 hectares de forêts, 157,5 hectares de maquis, 9 hectares de blé, 10.700 bottes de foin, 1.380 arbres fruitiers et 83 palmiers ravagés par les flammes.

Un autre drame à Tlemcen

Trois membres d’une famille ont trouvé la mort dans un accident de la circulation, survenu samedi à El Aricha (sud de la wilaya de Tlemcen), a-t-on appris de la protection civile.

L’accident s’est produit au niveau de la route nationale (RN 22) dans son tronçon reliant le village « Belhadji Boucif » et la commune d’El Aricha, suite à une collision violente entre un sémi-remorque et un véhicule touristique venant en sens inverse causant la mort des passagers du véhicule sur place, selon la même source.

La direction de la protection civile a enregistré, vendredi soir, un autre accident de la circulation survenu au sud de la wilaya sur la RN 99 près de El Aricha suite au dérapage d’un véhicule léger faisant un mort et un blessé.

Par ailleurs, les agents de la protection civile ont repêché, le même soir, le corps d’un enfant de 3 ans d’un bassin d’une ferme dans la commune de Mansourah.

APS

Lire l’article depuis sa source : lematindz.net

Laisser un commentaire