5 Juillet: inauguration de plusieurs projets culturels et sportifs à Alger



Plusieurs projets culturels et sportifs ont été inaugurés mardi à Alger pour abriter les festivités officielles du double anniversaire de l’indépendance et de la jeunesse, célébrée le 5 juillet, et renforcer les infrastructures culturelles et sportives existantes au niveau de la wilaya.

En présence du wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, plusieurs projets ont été inaugurés dont la galerie Mohamed Racim au niveau de l’avenue Pasteur dans la commune d’Alger centre, après une opération de restauration pour la transformer en espace culturel pour abriter les différentes expositions d’art plastique et autres manifestations artistiques.

Lors de la visite de l’exposition, il s’est attardé sur les 45 nouvelles photographies exposées pour la première fois et qui sont l’œuvre de certains amateurs et professionnels qui ont voulu retracer les premières heures des festivités populaires au lendemain du recouvrement de l’indépendance nationale, le 5 juillet 1962, à travers les différents quartiers de la capitale.

Sillonnant la galerie Mohamed Racim où l’exposition durera jusqu’au 20 juillet prochain, il a souligné l’importance de restituer ces témoignages historiques car étant une partie de la mémoire qui doit être transmise de génération en génération.

Dans la même commune, M. Zoukh a procédé à l’inauguration d’un stade réaménagé à Ain Zaboudja, baptisé du nom du chahid Mustapha Zitouni, du jardin Tifariti à Télémly qui s’étend sur une surface de 30 hectares.

Concernant l’enveloppe financière allouée au réaménagement de ces projets, le président de l’Assemblée populaire de la commune d’Alger centre, Betache Hakim a déclaré à l’APS, que le budget du stade conçu selon des critères techniques sophistiqués était de 47 millions de DA et 73,5 millions de DA pour le jardin de Télémly.

La délégation s’était rendue en premier lieu à la place de Résistance Tafourah où le drapeau national a été hissé, l’hymne national entonné et une gerbe de fleurs déposée à la mémoire des chouhada.

Laisser un commentaire