80 milliards pour des travaux de rénovation routière autour d’Alger



L’année 2016 aura été pour la wilaya d’Alger l’année d’un chantier ouvert pour la réalisation de routes à double voie, d’échangeurs et d’extensions d’axes routiers pour une meilleure fluidité du trafic routier au niveau de la Capitale, et ce dans le cadre du Plan stratégique (2012-2035).

Routes mal entretenues, circulation dantesque, bouchons à toute heure… Alger souffre et les automobilistes tout autant. Aussi pour l’année 2016, plus de 226 opérations d’aménagement routier (270 km) ont été réalisées dans la wilaya d’Alger, outre 30 projets de dédoublement et 7 échangeurs.

Le programme du réseau routier de la Capitale porte sur le développement et l’entretien des infrastructures et la réalisation de nouveau projets pour renforcer les capacités, a indiqué à l’APS le Directeur des travaux publics de la wilaya d’Alger, Abderrahmane Rahmani, ajoutant que la plupart de ces projets, dont le taux d’avancement dépasse les 60%, seront réceptionnés d’ici fin 2017. Une enveloppe de 500 millions de dinars a été débloquée pour la rénovation des glissières de sécurité et leur remplacement par des glissières en béton.

En 2016, la wilaya d’Alger a réceptionné deux trémies reliant le quartier de Djenane Sfari (Birkhadem) à celui d’Ain Melha (Gué de Constantine) et un pont à Réghaia outre un élargissement de 3m de la rocade Zeralda-Boudouaou-Boumerdès et une autre extension de la route nationale (RN) N°1. Le même responsable a imputé les lenteurs enregistrées dans la finalisation de certains projets au problème d’indemnisation des propriétaires du foncier concerné par ces projets.

80 milliards DA pour des travaux de rénovation et réception prochaine de 30 projets routiers à Alger. La wilaya d’Alger réceptionnera en 2017 pas moins de 30 projets de dédoublement de routes et 07 échangeurs dont la réalisation a nécessité un montant global de 80 milliards de dinars, outre des ports et d’autres infrastructures, a indiqué M. Rahmani.

Pour assurer la fluidité du trafic routier à travers les différentes communes, la wilaya d’Alger a dégagé une enveloppe financière de 2 milliards de dinars pour la réfection et l’entretien des routes.

Les travaux portent actuellement sur deux principaux axes en l’occurrence la rocade sud reliant Zeralda Ouest à Reghaia Est et l’autoroute Est reliant Alger centre à l’aéroport international Houari Boumediene. Parmi ces projets, le Directeur des travaux publics a cité sept grands axes notamment le dédoublement du chemin de wilaya 122 reliant Ain Taya-Réghaia-Ouled Moussa (Boumerdes) et du chemin de wilaya 121 reliant Ain Taya-Rouiba.

Par ailleurs, les travaux de dédoublement du chemin de wilaya 149 reliant Bordj El Bahri et Café Chergui vers la deuxième rocade reliant l’aéroport à Zeralda et Réghaia et de la radiale reliant le tunnel de Oued Ouchayah à Bachdjerrah vers Baraki et Baba Ali en direction de la route nationale (RN) N°1, se poursuivent.

La réception de ce tronçon permettra un accès facile à l’aéroport en permettant aux usagers de la route du centre ville de sortir, en un quart d’heure, vers Birtouta, la RN n°1 et la rocade deux.

Outre ces projets, une autoroute est en cours de réalisation à l’extrême ouest d’Alger reliant Tessala El Mardja-Douaouda Marine-Zéralda transitant par Oued Mazafran, ce qui permettra une fluidité du trafic routier en provenance du Sud d’Alger via la RN n°1.

Une assiette de 4.5 hectares a été récupérée, suite au relogement des habitants de l’ancien bidonville El Remli, et a été consacrée à la réalisation d’un viaduc s’étendant sur une distance de 1100 mètres « actuellement en cours de réalisation », selon le directeur des travaux publics de la wilaya d’Alger.

Le projet transitant par Oued El Harrach et la voie ferrée de Gué de Constantine, permet de désengorger le trafic routier au niveau de la banlieue est d’Alger, Selon le même responsable.

Avec APS

Source : lematindz.net

Laisser un commentaire