A bout de patience: le statut des troupes US au Japon sera modifié



Le nombre de crimes perpétrés par les militaires américains dans l’archipel d’Okinawa depuis qu’il est devenu japonais en 1972 approche les 6.000…

Le Japon cherche à mettre un terme à l’impunité des militaires américains sur son territoire. Les priorités législatives dont bénéficient les Américains dans la cadre de l’Accord sur le statut des forces armées américaines déployées au Japon seront réduites, annonce l’agence Kyodo, citant une source gouvernementale.

Selon la source, la décision intervient suite aux négociations entre Tokyo et Washington alors que le nouveau règlement concernant le statut des troupes américaines devra être présenté par le chef de la diplomatie japonaise Fumio Kishida, le ministre de la Défense Gen Nakatani et l’ambassadrice américaine au Japon Caroline Kennedy.

Lors d’une rencontre entre M. Nakatani et son homologue américain Ashton Carter, qui a eu lieu le 4 juin à Singapour, les deux responsables se sont entendus pour réviser la liste des personnes bénéficiant des priorités législatives.

L’archipel d’Okinawa héberge 75% de tous les sites militaires américains au Japon. Selon l’accord en vigueur singé en 1960, le parquet japonais n’a pas le droit de les traduire en justice pour les délits commis pendant le service militaire.

Près de 65.000 personnes manifestaient, fin juin, sur l’île japonaise d’Okinawa contre la lourde présence militaire américaine, que la population a de plus en plus de mal à supporter en raison d’une récurrence d’incidents.

Les manifestants étaient d’autant plus furieux que deux faits divers récents (meurtre et accident sous l’emprise de l’alcool) sont respectivement imputés à un employé et un Marine de l’armée américaine.

Lire l’article depuis sa source : fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire