A Chisinau, des manifestants demandent la démission du gouvernement



Des militants du collectif Dignité et Vérité (DA) demandent la démission du gouvernement ainsi que l’organisation d’élections législatives anticipées.

Plusieurs milliers de militants du mouvement de centre-droit Dignité et vérité se sont rassemblés au centre de Chisinau pour une manifestation antigouvernementale.

Auparavant, les militants de DA ont déclaré qu’ils allaient demander la démission du gouvernement ainsi que l’organisation d’élections législatives anticipées simultanément avec les élections présidentielles.

Les manifestants scandent des slogans tels que « Elections anticipées! », « A bas le gouvernement! » ou « Démission! ».

Pour le moment, la police n’a pas de données concernant le nombre de manifestants. « Nous n’avons même pas de chiffre anticipé. Les gens viennent et s’en vont. Il est trop tôt pour avancer un nombre de participants. Nous aurons plus d’informations vers la fin de la manifestation », a déclaré le porte-parole de la police moldave Géorgy Kavkaliouk.

Selon lui, aucun trouble n’est à signaler pour le moment. M.Kavkaliouk a souligné que la police contrôle la situation.

Depuis l’automne, des manifestations organisées par l’opposition dont le mouvement Dignité et Vérité, le parti socialiste ainsi que l’alliance Notre Moldavie se tiennent en Moldavie. Les manifestations sont devenues très actives à partir de la fin janvier, au moment de l’installation du gouvernement du membre du parti démocratique Pavel Filip.

Lors la dernière manifestation »Pour la Moldavie », qui a eu lieu le 16 avril dans plusieurs villes du pays dont Soroca, Edinet, Cahul et Ungheni, les manifestants ont protesté contre le rattachement du pays à la Roumanie.

Les participants aux meetings organisés dans plusieurs villes moldaves ont adopté samedi une résolution en faveur de l’Etat moldave et contre le rattachement du pays à la Roumanie, rapporte la presse locale.

Coincée entre la Roumanie et l’Ukraine, la Moldavie, qui est le pays le plus pauvre d’Europe, est gouvernée par un régime corrompu qui joue à fond la carte européenne. Le pays compte un peu moins de 3,5 millions d’habitants répartis entre une majorité roumanophone et plusieurs minorités russophone, ukrainophone et turcophone (Gagaouzes).

En 2014, la Moldavie a signé un accord d’association avec l’Union européenne, qu’elle souhaite intégrer. Pour l’heure, le gouvernement de Chisinau n’a mis en œuvre qu’une infime partie des critères de l’accord.

Lire l’article depuis sa source : fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire