A l’initiative de la Russie le régime de silence en Syrie est prorogé de 3 jours



Le 4 mai, les militaires russes en Syrie, conjointement avec leurs collègues américains, ont introduit pour 24 heures dans la ville d’Alep le « régime de silence » afin de promouvoir le cessez-le-feu. Aujourd’hui, il a été prolongé à 72 heures.

Le « régime de silence » dans le nord de Lattaquié et à Alep en Syrie, à l’initiative de la Fédération de Russie, est prorogé de trois jours supplémentaires, selon le communiqué du Centre russe pour la réconciliation en Syrie, publié vendredi sur le site officiel du ministère russe de la Défense.

« Afin d’éviter une nouvelle détérioration de la situation, à l’initiative de la partie russe, dans les régions du nord de la province de Lattaquié et d’Alep le +régime de silence+ a été prolongé à 72 heures à partir de 00h01 le 7 mai » indique le communiqué.

Le ministère note, par ailleurs, qu’en général le régime, instauré par la Russie en coopération avec Washington, est respecté par les forces gouvernementales et par les groupes d’opposition dans les régions du nord et de Lattaquié et dans la banlieue de Damas.

Le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie opère sur la base aérienne de Hmeimim, dans la province de Lattaquié. Il comprend 61 officiers russes. Ce centre a pour mission de signer des accords de cessez-le-feu avec les chefs des formations armées syriennes, veiller au respect de la trêve et assurer le transfert de l’aide humanitaire à la population civile syrienne.

Une trêve est en vigueur en Syrie depuis le 27 février dernier suite à une entente intervenue entre la Russie et les Etats-Unis. Toutefois, la trêve ne concerne pas les organisations reconnues comme terroristes par le Conseil de sécurité de l’Onu. Les frappes contre Daech, le Front al-Nosra et d’autres groupes terroristes se poursuivent.

Lire l’article depuis sa source : fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire