Accord de paix au Mali: le Président malien optimiste, salue le rôle de l’Algérie



BAMAKO – Le président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Keita, a affirmé, tard dans la soirée de lundi à Bamako, que le constat fait à l’occasion du 1er anniversaire de la mise en oeuvre de l’Accord de paix et de la réconciliation au Mali est « positif », saluant, à ce titre, le rôle de l’Algérie dans la conduite du processus de paix.

« C’est un constat positif que nous avons fait et nous avons loué le rôle de l’Algérie, en tant que chef de file (à) », a déclaré à la presse, le président malien, à l’issue de l’audience qu’il a accordée au chef de la diplomatie algérienne, Ramtane Lamamra.

Il a exprimé, à cette occasion, sa satisfaction du bilan d’une année de mise en oeuvre de l’Accord.

« Nous nous réjouissons que le ministre d’Etat, M. Lamamra, ait fait ce déplacement aujourd’hui. Il nous a réuni pour qu’on puisse faire le point de la situation », a ajouté M. Keita, ajoutant que le ministre algérien est venu, cette fois à Bamako, accompagné de l’un des «  grands » signataires de l’Accord, à savoir Bilal Ag Chérif, qui est l’un des principaux chefs d’un mouvement faisant partie de l’Accord de paix et de la réconciliation au Mali.

Tout en relevant que Bilal Ag Cherif n’est jamais venu à Bamako depuis la signature de l’Accord, il a estimé que sa présence lors de cet anniversaire constitue un événement « important » dans la dynamique de la relance du processus de paix.

Il a également mis en avant la signature du protocole d’entente pour la mise en place des autorités intérimaires au nord du Mali, qui est, selon lui, un autre pas en avant dans la mise en oeuvre de l’Accord.

M. Keita a évoqué, en outre, la nomination, le 15 du mois courant, d’un haut représentant du chef de l’Etat pour la mise en oeuvre de l’Accord. Pour lui, il s’agit d’autant de signes « positifs » autour desquels les deux responsables ont eu à échanger, plaidant pour le maintien de cette dynamique « pour ne pas revenir en arrière ».

Le chef de la diplomatie algérienne est à Bamako pour une visite de travail de deux jours. Il co-présidera, dans la matinée du Mardi, avec son homologue, Abdoulaye Diop, la 11e session du Comité bilatéral stratégique algéro-malien pour le Nord Mali.

Laisser un commentaire