Adhésion du Maroc à l’Union africaine : le bienvenu conditionné de Ramtane Lamamra



Le ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra a dit jeudi « bienvenu » au Maroc au sein de l’Union africaine, mais à condition que le Maroc soit traité sur « le même pied d’égalité » que le Sahara occidental. « Le Maroc serait le bienvenu en tant que cinquante-cinquième membre de l’Union Africaine, sur un pied d’égalité avec les cinquante-quatre États membres actuels en droits et en devoirs », a déclaré Lamamra au cours d’une conférence de presse au siège de l’ambassade d’Algérie à Doha, en précisant que l’Algérie « était naturellement attachée aux textes régissant l’Organisation continentale. » Comprendre : au sein de l’Union africaine, le Maroc sera traité de la même façon que le Sahara occidental, qui est même fondateur de l’Organisation continentale.

Le Maroc regrette la position du Koweït

Mardi, le Maroc et huit pays arabes dont le Qatar et l’Arabie saoudite, avaient décidé de se retirer du Sommet afro-arabe, qui s’est tenu en Guinée équatoriale, pour protester contre la présence d’une délégation de la République arabe sahraouie démocratique (RASD). En réaction à ce retrait, le ministre des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue des États arabes, Abdelkader Messahel, dans un entretien à TSA, a minimisé l’impact de ce retrait sur ce sommet, et affirmé qu’ »aucune adhésion ne peut se faire au détriment du principe fondateur de l’Union africaine. »

Ce vendredi, le Maroc a remercié les huit pays arabes qui se sont retirés du 4e Sommet afro-arabe, tout en regrettant la position du Koweït, qui ne les a pas suivis.

Sur le même sujet :
  • Abdelaziz Rahabi : « Le Maroc inscrit son action dans le cadre des stratégies diplomatiques de la France et des pays du Golfe »
  • Retrait du Maroc du Sommet afro-arabe : l’Union africaine réaffirme son soutien au Sahara occidental
  • Le jeu dangereux du Maroc en Afrique
  • L’Afrique, nouveau terrain de bataille entre l’Algérie et le Maroc

Source : tsa-algerie.com / Riyad Hamadi

Laisser un commentaire