Affaire des binationaux: Hervé Renard veut concurrencer la FAF



La Fédération algérienne de football a décidé, au lendemain de l’adoption de la loi relative au changement de nationalité sportive des binationaux lors du congrès des Bahamas, de miser sur cette frange de joueurs, dans le but d’améliorer les résultats de la sélection nationale, étant donné que le niveau des locaux est en baisse.

Cette politique a donné ses fruits puisque les résultats de l’EN sont là pour prouver cette réussite. Deux qualifications de suite en Coupe du monde, une demi-finale à la CAN en 2010 et un quart de finale en 2015. Cette réussite a donné des idées, notamment aux pays voisins qui veulent suivre les traces de l’Algérie pour réussir.

C’est le cas de la fédération marocaine, qui, après avoir réussi à engager des joueurs comme Adel Taârabt, Mehdi Carcela et Mbarek Boussoufa en 2010, veut frapper un grand coup depuis des mois pour engager les meilleurs binationaux. Et comme par hasard, ils sont sur les traces de Ismaël Bennacer et Zinedine Machach, qui ont aussi des origines algériennes.

Le premier cité a fait son choix qui est d’opter pour l’Algérie, tandis que le second tergiverse encore. Mais hier, un journaliste marocain nous a fait une confidence de taille, évoquant cette politique qui a été bizarrement relancée depuis deux ou trois mois : «La politique des binationaux est revenue suc scène ces derniers temps, précisément depuis l’arrivée d’Hervé Renard.

C’est ce dernier qui a demandé à l’activer auprès du président Fouzi Lekdjaâ. Ce dernier lui a même donné carte blanche. Donc, Renard peut contacter et ramener le joueur qu’il veut. L’argument donné par Renard, c’est que l’Algérie a réussi grâce à cette politique et que si le Maroc veut réussir, la FRMF n’a qu’à suivre la politique algérienne». Voilà textuellement, les propos que nous a tenus un journaliste marocain, très proche de la fédération locale. En d’autres termes, Hervé Renard décide de concurrencer l’Algérie.

S’agit-il d’une revanche ?
Pourquoi Hervé Renard a-t-il cité l’Algérie dans son exposé au président Fouzi Lekdjaâ ? La question est importante dans la mesure où tout le monde sait que ce dernier avait été proposé à Mohamed Raouraoua au mois de novembre dernier, lorsque Christian Gourcuff voulait partir une première fois.

Mais le président de la FAF avait catégoriquement refusé la proposition, même si l’ancien sélectionneur de la Côte d’Ivoire, avec laquelle, il a été champion d’Afrique, une seconde fois le concernant après le sacre de 2012 avec la Zambie, faisait des clins d’œil à la FAF et à son président. A l’époque, Mohamed Raouraoua ne s’était pas exprimé du tout sur la question, mais son entourage révèle qu’il ne voulait pas de Renard, après avoir vu de ses propres yeux lors de la CAN 2015, de très mauvaises habitudes chez le coach français, selon les proches du président, puisque Algériens et Ivoiriens étaient dans le même hôtel à Malabo, à savoir le Sofitel Sipopo.

Renard tenait à prendre en main cette équipe algérienne, mais après une longue attente, il a fini par opter pour la sélection marocaine, suite au premier contact. Peut-on donc dire que c’est une revanche que veut prendre Renard sur l’Algérie ? Il est fort possible car en Zambie ou en Côte d’Ivoire, il n’a jamais pensé à sillonner le monde pour trouver des joueurs zambiens ou ivoiriens, comme il le fait actuellement avec le Maroc.

Notre ami journaliste marocain ajoute : «Renard est actuellement à la recherche des joueurs qui ont des origines marocaines, et ce, à travers le monde entier». Jouissant donc de cette carte blanche, Renard multiplie les contacts avec les différents agents pour arriver à ses fins.

La FIFA a traité plus d’une dizaine de dossiers pour le Maroc récemment

La fédération marocaine est en train donc de suivre les démarches de son sélectionneur, qui veut avoir un tout autre groupe, possédant de très bonnes qualités. Cette dernière a changé de politique, histoire de satisfaire son sélectionneur et espérer de bons résultats.

Selon nos informations, la commission du statut du joueur de la fédération internationale a traité ces derniers temps plus d’une dizaine de dossiers de joueurs binationaux pour qu’ils soient qualifiés avec la sélection marocaine et du coup compter sur eux lors des prochaines rencontres, ce qui démontre le changement de stratégie.

Lebuteur.com

Laisser un commentaire