Al-Qaïda se retire de deux villes du Sud



YémenA la suite d’une négociation tribale, Al-Qaïda a accepté de se retirer – avec ses armes- d’ici une semaine.

Les combattants d’Al-Qaïda au Yémen ont commencé jeudi à se retirer de deux villes de la province d’Abyane, un fief du réseau terroriste, à la suite d’une médiation tribale.

Les forces armées yéménites ont lancé une vaste opération contre les djihadistes dans la région.

Le retrait d’Al-Qaïda de Zinjibar, chef-lieu d’Abyane, et de la ville voisine Jaar a été décidé «sous la pression des habitants qui veulent éviter à leurs villes les destructions», qu’ont connues d’autres localités du sud, a déclaré un dignitaire tribal.

«Des centaines de combattants d’Al-Qaïda ont commencé jeudi à remettre aux autorités provinciales des bâtiments publics qu’ils contrôlaient» à Zinjibar et à Jaar, a déclaré un autre médiateur tribal.

Porte de sortie sûre

«Le retrait de ces combattants s’étalera sur une semaine à la condition qu’aucune opération militaire terrestre ou aérienne ne soit lancée contre eux», a-t-il ajouté.

Les djihadistes doivent se replier en direction de zones montagneuses séparant Abyane des provinces voisines de Chabwa et de Baida, ont indiqué les sources tribales, affirmant qu’ils partiraient avec leurs armes.

Al-Qaïda a demandé une «porte de sortie sûre» de Zinjibar et de Jaar, avait indiqué mercredi le chef de la sécurité dans la province d’Abyane, affirmant que les djihadistes avaient «promis de retirer les mines et engins explosifs qu’ils ont posés dans les environs».

Mais dans un communiqué publié mercredi, Al-Qaïda a menacé de viser les maisons des responsables et des militaires ayant pris part à l’offensive qui a chassé en avril ses combattants de Moukalla. (ats/nxp)

Lire l’article depuis sa source : www.24heures.ch

Laisser un commentaire