Algérie : forte baisse des investissements déclarés en 2015



Les investisseurs algériens et étrangers boudent l’Algérie. En 2015, l’Agence nationale du développement (Andi) a enregistré une forte baisse de 33% en valeur des investissements déclarés. Selon le bilan provisoire de l’ANDI, publié sur son site internet, le montant des investissements déclarés en 2015 est de 1 473 milliards contre 2 192 milliards de dinars durant l’année 2014.

Le nombre de projets d’investissements déclarés au niveau de l’ANDI a quant à lui diminué de 20%, passant de 9 904 en 2014 à 7 950 en 2015. L’écrasante majorité (98,6%) des projets d’investissements a été déclaré par des investisseurs nationaux. Seul 1,4% du total ayant porté sur des déclarations d’investissements en partenariat avec des étrangers, soit 112 projets pour un montant de 112 milliards de dinars.

Dans le détail, le secteur de l’industrie prend la première place des secteurs d’activité bénéficiaires des projets d’investissements déclarés. Avec des investissements d’une valeur de 755 milliards de dinars en 2015, l’industrie se place loin devant les secteurs des services (194 milliards), du transport (174 milliards), du tourisme (139 milliards) ou encore du BTPH (126 milliards de dinars). L’agriculture (53 milliards) et la santé (30 milliards) finissent quant à eux en fin de liste, ayant bénéficié des plus faibles montants d’investissements déclarés en 2015.

Par ailleurs, 98% des projets déclarés relèvent du secteur privé, avec 1 139 milliards de dinars provenant de ce secteur contre seulement 297 milliards provenant du secteur public et 36 milliards de dinars provenant d’un mix des deux.

Selon l’ANDI, les 1 473 milliards de dinars d’investissements déclarés en 2015 « vont générer 143 330 emplois directs répartis en majeure partie au bénéfice des investissements locaux soit 89,6% et de manière non négligeable aux investissements en partenariat (soit 10,4%) ».

115 milliards de dollars d’investissements sur la période 2002 – 2015

Sur la période de 2002 à 2015, le montant global des investissements déclarés auprès de l’ANDI s’est établi à 11 500 milliards de dinars pour 60 269 projets. Les investissements locaux ont constitué l’essentiel des investissements globaux durant cette période, avec 9 100 milliards de dinars (78%). Seuls 21% du montant global des investissements déclarés ont concerné des investissements en partenariat avec des étrangers, soit 2 471 milliards de dinars. Les étrangers impliqués dans des projets d’investissement viennent en écrasante majorité de pays arabes (1 267 milliards de dinars) et d’Europe (898 milliards, dont 563 en provenance de l’UE).

L’industrie a de loin été le premier secteur d’activité où se sont concentrés les investissements, avec 6 500 milliards de dinars (56% du montant total). 55% du montant global des investissements ont relevé du secteur privé, soit 6 415 milliards de dinars, tandis que 34% ont concerné le secteur public (3 983 milliards) et 10% provenant d’un mix des deux secteurs (1 173 milliards de dinars).

Source : tsa-algerie.com / Yacine Babouche

Laisser un commentaire