Algérie-France: volonté de hisser les relations économiques au niveau des relations politiques excellentes



L’Algérie et la France ont réaffirmé dimanche à Alger leur volonté de hisser leur partenariat économique et industriel au niveau de « l’excellence » de leurs relations politiques, selon le communiqué conjoint de la troisième session du Comité intergouvernemental de haut niveau (CIHN).

Les deux parties se sont également félicitées de la réussite de la troisième session du Comité mixte économique algéro-français (Comefa), tenue le 26 octobre 2015 à Paris, couronnée par la signature de plusieurs accords de partenariat dans divers domaines, notamment les transports, la santé, l’énergie, l’agroalimentaire et l’industrie.

Au titre du partenariat industriel et technologique, les deux parties ont affiché leur « satisfaction » quant aux progrès enregistrés dans la poursuite des objectifs de la Déclaration d’amitié et de coopération, signée à Alger le 19 Décembre 2012 par les deux chefs d’Etat.

Dans ce sens, l’Algérie et la France se sont engagées à accompagner les projets en commun en leur assurant « toutes les conditions de succès », indique la Déclaration finale du 3e CIHN.

A cette même occasion, elles ont réitéré leur volonté de poursuivre la construction de ce partenariat tout en favorisant le transfert du savoir-faire et de technologie dans le cadre de projets de partenariats productifs.

Ainsi, les deux parties ont marqué leur volonté d’approfondir leur partenariat dans des secteurs stratégiques pour la diversification de l’économie algérienne comme pour le développement de leurs échanges, notamment dans les secteurs des mines, transports, infrastructures, santé, mécanique et l’agroalimentaire ainsi que la sous-traitance.

En outre, Alger et Paris sont convenues de réunir, dans les meilleurs délais, le sous-comité mixte sur le commerce, prévu par le Mémorandum de coopération algéro-français, signé à Alger, le 28 mai 2003, portant sur le développement d’une coopération en matière de commerce extérieur, régulation de marché et protection du consommateur.

Dans ce sillage, les deux parties ont invité leurs organismes respectifs, le Centre algérien de contrôle de la qualité et de l’emballage (CACQE) et le français LNE à approfondir les discussions en vue de finaliser le projet d’accompagnement du Laboratoire National d’Essais (LNE).

Les deux parties ont également exprimé leur volonté d’élargir leur partenariat à d’autres secteurs qui seront identifiés d’un commun accord.

Par ailleurs, l’Algérie a félicité la France avec à sa tête son président François Hollande pour les efforts déployés pour le succès de la Conférence de Paris sur le climat (COP21), tenu en décembre dernier.

Pour sa part, la France a remercié l’Algérie, à sa tête le président Abdelaziz Bouteflika, pour le « précieux » soutien apporté afin d’aboutir à ce succès de la COP 21 et de la qualité de la coopération qui lie les deux pays sur ce dossier.

A cet égard, la France s’est dite prête à apporter tout soutien à l’Algérie pour l’appuyer dans la mise en œuvre des objectifs qu’elle s’est fixés dans sa contribution nationale en termes de maîtrise des émissions de gaz à effet de serre et l’adaptation aux impacts du réchauffement climatique.

Les deux parties ont confirmé, par ailleurs, certaines des échéances bilatérales importantes de l’année 2016, notamment la tenue d’une réunion ministérielle du Comefa, la prochaine réunion du comité de suivi du CIHN et du dialogue stratégique, présidé par les secrétaires généraux des ministères des affaires étrangères des deux pays.

Enfin, les deux parties se sont entendues sur la tenue de la 4ème réunion du CIHN en 2017 en France.

Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source

Laisser un commentaire