Appel à réhabiliter le pain traditionnel et à promouvoir ses qualités nutritives



ALGER – Des spécialistes de la cuisine traditionnelle et des associations locales ont appelé, à l’occasion du salon « Khobz Eddar » qui s’est tenu samedi à Alger, à réhabiliter le pain traditionnel algérien dans toute sa diversité et à promouvoir ses qualités nutritives que bon nombre de consommateurs ignorent.

Selon de nombreuses amatrices de la cuisine traditionnelle et de nombreux participants à « la fête du pain » organisée au Palais des Rias (bastion 23), le pain traditionnel algérien « khobz Eddar » a subi une dépréciation face au pain moderne, malgré ses qualités nutritives.

L’organisateur du salon et directeur du Bastion 23 Boualem Belchheb a indiqué que cette manifestation célébrait « la fête du pain » qui est organisée chaque année à Médéa, précisant que la capitale a fêté cet aliment avec tout ce qu’il véhicule comme valeurs sociale, culturelle et économique.

Il a ajouté que ce salon qui a réuni une cinquantaine d’exposants entre associations, femmes au foyer, et des spécialistes de la cuisine traditionnelle, tend à promouvoir les bienfaits et les qualités nutritives du « Khobz Eddar » qui reste fidèle aux ingrédients naturels bénéfiques pour la santé.

Mme Fakhardji Nabila, cuisinière et organisatrice d’événements a indiqué que le pain traditionnel a de nombreuses vertus que beaucoup ignorent. Elle regrette l’absence d’associations pour faire la promotion de ces délicieux morceaux que nos mamans préparaient avec amour pour toute la famille.

Mme Fakhardji a souligné que la bonne préparation du khobz Eddar nécessitait de respecter le temps de fermentation panaire et de bien pétrifier la pâte pour obtenir un bon mélange des ingrédients.

Ces derniers, a-t-elle précisé, sont riches et divers, ils contiennent notamment des graines de Sésame, de l’huile, de la pâte d’olive, des tomates, des herbes aromatiques, de l’ail, de la menthe et bien d’autres condiments.

La chef cuisinière Lakhdhari Samia d’Alger partage volontiers l’avis de sa voisine dans ce salon, affirmant que le Khobz Eddar est très économique et peut être conservé pendant toute une semaine car dépourvu d’améliorants.

Cette spécialiste de la cuisine moderne et traditionnelle a rappelé les différentes variétés de pain dont « Aghroum vou lahwal » fait de menthe pouliot, de viande salée et d’épinards et « le pain méditerranéen » dont la composante est diététique.

La présidente de l’association « mains d’or » de Médéa Bouzarii Aicha a évoqué quant à elle le problème de la commercialisation affirmant qu’il était difficile de convaincre les propriétaires des grandes surfaces de l’importance de promouvoir les variétés du pain traditionnel algérien.

Laisser un commentaire