Appels au calme ou à la résignation ?



Des appels fusent de partout pour appeler au calme en Kabylie et plus particulièrement à Bgayet.  La presse algérienne a grandement ouvert ses colonnes à « ces appels à la sagesse » émanant de « l’opposition ».

Certes, la violence est à bannir, mais les appels auxquels le régime est ses relais s’essayent en Kabylie sont, à vrai dire, des appels à la résignation.  Le pouvoir a peur de la mobilisation des citoyens. Sinon, la violence est sa  colonne vertébrale. La violence est d’abord une activité dont excelle ce régime à travers ses services de sécurité et surtout à travers ses islamistes et ses terroristes. A  vrai dire, ce sont les kabyles qui appellent le régime à la sagesse et à bannir la violence dont ils sont les premières victimes. La plus grande violence est d’abord l’interdiction totale de manifestation politique à Alger. La violence est même financée à long terme par le régime à travers sa construction de deux mosquées dans chaque village en Kabylie en alimentant la zizanie et le radicalisme religieux.

Personne ne peut donner de leçon de civisme aux kabyles. Certaines se prennent pour des intellectuels ou des pacifistes pour appeler les jeunes de Bgayet à préserver leur ville ! On se demande d’abord pourquoi ces gens là n’ont jamais réagi à la dilapidation du foncier de la région par les hommes du régime et les « nouveaux riches » qui y font la loi?  Les appels de ces pseudos militants ne sont que des manipulations du régime et de sa presse pour calmer les esprits. Mais ce régime oublie que la société est tel un volcan, le jour ou elle réagira elle emportera tout devant elle.

Lounès pour Tamurt

Source : tamurt.info

Laisser un commentaire