Après un beau parcours dans la chanson, Hacene Ahres se tourne vers le cinéma



Hacene Ahres, l’un des chanteurs kabyles les plus talentueux, les plus célèbres aussi, vient d’annoncer à la presse qu’il compte s’investir sérieusement dans un autre créneau, le cinéma.

Hacene Ahres a révélé  qu’il vient de mettre en place une boite de production avec tous les moyens nécessaires pour s’engager dans la production cinématographique, dont les outils de tournage et de montage. Dans un premier temps, Hacene Ahres sera donc producteur de cinéma mais il est fort probable qu’il campe petit à petit des rôles dans les films qu’il compte réaliser. Même s’il n’a pas précisé si les films en question seront produits en langue amazighe, il est aisé de deviner que ce sera le cas. Connaissant ses positions politiques exprimées aussi bien dans ses chansons que dans ses interventions publiques, il est évident que Hacene Ahres n’est pas le genre d’artiste à retourner la veste à la dernière minute.

Hacene Ahres était aussi le chanteur le plus proche de Matoub Lounes durant  la dernière décennie de la vie du Rebelle. Pour rappel, Hacene Ahres, qui a à son actif plus d’une centaine de chansons produites durant une riche carrière, a connu l’apogée du succès au début des années quatre vingt dix notamment après la sortie de son inoubliable album Sedssits (Fais-la rire).

Puis, Hacene Ahres a produit d’autres succès d’égale valeur comme le chef-d’œuvre Tavarts Bwul (la lettre du cœur). Pendant les années quatre-vingt-dix, Hacene Ahres a accompagné les blessures d’amour de milliers de kabyles. Des chansons mélancoliques certes mais esquisses. Hacene Ahres sera-t-il aussi performant dans le cinéma qu’il l’a été dans la chanson ? En tout cas, souhaitons-le-lui.

Tahar Khellaf pour Tamurt

Lire l’article depuis sa source : tamurt.info

Laisser un commentaire