Au moment où la crainte de la sécheresse se fait sentir: il neige sur l’Ouest et le Centre



Alors que le spectre de la sécheresse commençait à apparaître avec comme premier effet le rationnement de l’alimentation en eau potable dans certaines régions du pays, le mauvais temps est revenu avec ses chutes de neige et surtout ses désagréments pour les usagers de la route en raison des importants cumuls de neige sur les axes routiers. Particulièrement sur les Hauts-Plateaux de l’ouest et au centre-ouest du pays.

Les intempéries survenues ces cinq derniers jours à travers la wilaya de Tlemcen ont été caractérisées par d’importantes chutes de grêle et de neige affectant particulièrement les régions situées à une haute altitude (800 à 1 000 m) comme Terny, Sebdou, El-Aricha, El-Gor où les axes routiers menant à ces communes ont été coupés durant plusieurs heures avant leur rétablissement par les services des travaux publics qui ont mobilisé pour cela plusieurs engins. Par endroits la neige a dépassé les 20 cm et certains oueds ont débordé.
Les services de la Protection civile ont dû intervenir de nombreuses fois pour évacuer les eaux qui ont pénétré dans des habitations précaires et secourir les occupants.
Des véhicules ont dérapé sur la chaussée rendue glissante par la neige sans que l’on dénombre de victimes. Ces précipitations ont été jugées salvatrices par les fellahs qui avaient perdu tout espoir de mener à bien leurs travaux après la période de sécheresse qui a duré plusieurs semestres. Les barrages, comme celui du Meffrouch avec une capacité de 15 millions de m3 assurant l’alimentation en eau potable du grand Tlemcen, ont enregistré un apport hydrique appréciable.

À Tiaret, les chutes de neige, durant les dernières 48 heures, accompagnées de rafales de vent, ont été la cause de la perturbation de la circulation automobile sans que soient enregistrées de conséquences regrettables. Suite au bulletin météorologique spécial annonçant ce changement dans le temps, toutes les dispositions ont été prises par la Protection civile, les services de sécurité ainsi que ceux de la direction des travaux publics et des APC pour parer à d’éventuels aléas. Ainsi, les tracas qu’ont connus les usagers des RN14 et 23, notamment au niveau de Guertoufa, de Mellakou, de Medroussa et de Naïma, ont été vite résolus. Notons, toutefois, que les neiges ont connu une interruption durant une bonne partie de la journée de dimanche avant de reprendre timidement pendant la matinée d’hier.

Circulation difficile à Médéa
Par ailleurs, dans la wilaya de Médéa la  circulation a été coupée durant de longues heures au col de Ben Chicao sur la RN1 dans la nuit de samedi à dimanche à la suite de l’amas neigeux qui s’est formé pendant la nuit. La circulation a été bloquée également  par la faute de certains automobilistes notamment les camionneurs qui ont bravé le danger et causé des fermetures de la route dès le début de la soirée.
Les intempéries qui affectent l’ensemble de la partie nord de la wilaya, notamment les zones de montagne où la couche de neige a été estimée à plusieurs centimètres en certains endroits, n’ont pas causé de grandes difficultés aux usagers de la route.
Le manteau neigeux qui a recouvert les hauteurs de la région, a été plus ou moins important sur la RN 64 reliant El-Omaria-Baata, 45 km à l’est du chef-lieu de wilaya, alors que la circulation sur la RN68 reliant Aïn Boucif-Chellalet-El Adhaoura, 100 km, au sud du chef-lieu, a été difficilement praticable durant la nuit, a-t-on appris.
D’importantes quantités de neige ont été, par ailleurs, enregistrées durant la même nuit dans les hautes localités de la wilaya de Blida, notamment sur le mont de Chréa où la poudreuse a atteint plusieurs centimètres dans la soirée. La région Centre-Est a enregistré des précipitations intenses mais aussi des chutes de neige qui ont perturbé quelque peu le trafic routier jusqu’à la wilaya de Sétif. La Kabylie, notamment les cols, a connu des chutes de neige qui ont provoqué des blocages de la circulation. Cette dernière a été rapidement rétablie.

B. Abdelmajid/R. Salem et M. EL BEY

Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source

Laisser un commentaire