Bataille navale sur la Tamise entre partisans et opposants du Brexit



Le 23 juin, les électeurs britanniques sont appelés aux urnes pour décider de l’avenir européen de leur pays. En attendant, ils expriment leur opinion sur la Tamise.

Les partisans et les opposants du Brexit — sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne — ont tenu ce mercredi une bataille navale sur la Tamise, devant le siège du parlement, qui a réuni plusieurs dizaines de bateaux.

​​La flottille pro-Brexit a été conduite par la péniche du leader du parti indépendant Ukip, Nigel Farage, et est composée de représentants de l’industrie de la pêche qui souffrent, selon ses dires, des quotas de pêche fixés par Bruxelles.

« Génial de voir tant de pêcheurs soutenir l’action @fishingforleave. Ils ont vu leur industrie détruite par l’Union européenne », a écrit Nigel Farage sur son compte Twitter.

​ »Nous devons sortir de l’UE et sauver l’industrie de la pêche, faute de quoi elle sera détruite pour toujours », a-t-il encore ajouté.

​Pendant ce temps, le chanteur et philanthrope Bob Geldof s’est aussi lancé sur le fleuve, mais pour s’opposer à la sortie de l’UE et pour qualifier Farage de « dupeur ».

Un tel show n’a pas laissé les Britanniques de glace. Certains filmaient la bataille navale, d’autres postaient des commentaires sur les réseaux sociaux.

« Merci les pêcheurs de Grande-Bretagne — vous avez mis aujourd’hui un sourire sur mon visage. Quel pays de fous nous sommes ».

​​ »J’ai tendance à croire que Bob Geldof se prépare à monter à bord du bateau de Farage. La Tamise est un désordre total. L’enfer arrive ».

​​Entre 40 et 50 embarcations, principalement des vedettes, mais aussi des voiliers, se sont massés en face du Palais de Westminster qui accueillait des batailles beaucoup plus importantes: le premier ministre britannique David Cameron y répondait aux questions des parlementaires. Selon le chef du gouvernement, c’est justement le maintien au sein de l’Union européenne qui profite à l’industrie de la pêche britannique. Et de préciser qu’au cours de ces derniers temps le secteur a connu une croissance de 20%. Quant aux exportations de poissons et aux produits de la pêche britanniques, leur montant atteint des milliards de livres sterlings, a-t-il déclaré, soulignant que la sortie de l’UE n’améliorerait en rien la situation des prêcheurs.

Lire l’article depuis sa source : fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire