Bedoui distribue les mauvais points aux walis



Le ministre de l’Intérieur et des collectivités n’est pas contents du travail de certains walis. Et il leur fait savoir lors d’un séminaire régional à l’Ouest du pays à l’occasion duquel il n’a pas hésité à leur demander des comptes.

La colère de Noureddine Bedoui trouve son origine dans les rapports d’évaluation de la gestion des walis, qui a-t-il affirmé « ne sont pas encourageants. » Histoire de leur faire comprendre qu’au lieu d’insuffler une dynamique aux wilayas qu’ils dirigent, ils ont au contraire brillé par l’hibernation. Comptant sur les aides financières de l’Etat. Mais il se trouve que les caisses s’amenuisent et il n’y a plus d’argent à distribuer, comme ce fut le cas lors de l’embellie financière.

Le premier responsable de la sécurité du pays ne s’est pas gêné de leur faire savoir que plus aucune aide supplémentaire ne sera accordée aux wilayas. Leurs premiers responsables devront se secouer pour trouver d’autres ressources pour encourager et booster l’investissement local : « Vous devriez désormais compter sur vous-mêmes pour favoriser et booster l’investissement local. »

Le ministre ne s’arrête pas là. Il a pratiquement distribué des blâmes aux différents chefs des exécutifs des wilayas en précisant que « la majorité des walis étaient incapables de recouvrer les impôts et informer que de nouvelles mesures pour l’organisation de leur collecte vont être mises en place.

Il a par ailleurs accusé certains responsables locaux de prendre des mesures illégales, sans les citer et reproché aux employés de gaspiller les imprimés d’état civil que l’Etat fournit gracieusement.

M. Bedoui compte tenir d’autres rencontres régionales à l’Est et au Centre du pays toujours dans le cadre de l’évaluation qui augure apparemment d’un prochain de mouvement dans le corps des préfets de la République.

Leconews.com

Laisser un commentaire