Benghebrit ordonne de célébrer Yennayer dans toutes les écoles algériennes !



La ministre de l’éducation algérienne, Noria Benghebrit, a pris une décision salutaire, faut-il le dire, à plus d’un titre. Elle a instruit tous les établissements scolaires des 48 wilayas algériennes, de célébrer le premier jour de l’an Berbère, Yennayer.

Elle a ordonné à ces derniers de réserver, le 12 janvier prochain, une heure  de cours pour expliquer aux écoliers l’origine de cette fête nord Africaine.  Une décision, certes loin d’être suffisante, sachant que la journée de Yennayer n’est même pas reconnue officiellement, mais elle mérite d’être saluée. Une décision certainement personnelle. La ministre Benghebrit semble être une moderniste au sein d’un gouvernement raciste et archaïque. On se souvient de la campagne menée contre elle par les islamistes  rien que pour avoir défendu l’enseignement de l’arabe populaire algérien, l’année passée.

Elle a été même accusée de rouler pour Israël ! Benghebrit est aussi pour le retour de l’enseignement de  certaines matières en langue Française. Mais elle bute souvent sur l’obstacle des dirigeants qui ne veulent, sous aucun prétexte, le développement de l’école algérienne. Que peut faire cette ministre toute seule devant un régime qui a passé plus de 60 ans à effacer l’identité Amazighe ? Une hirondelle ne fait pas le printemps, comme on dit.

Lounès B pour Tamurt  

Source : tamurt.info

Laisser un commentaire