Bouali : “Je touche plus de 180 millions par mois !”



Si le public mouloudéen a quitté, hier après-midi, le stade Ahmed-Zabana avec une fierté non dissimulée d’avoir mis à terre un leader usmiste jusqu’alors invincible, sa grande majorité était convaincue, du reste, de ne pas être en mesure de suivre le derby face au Rapid de Relizane lors de la prochaine réception à domicile.
Et pour cause ! Les scènes d’émeute qui ont suivi le but d’Aoudia risquent, en effet, de valoir au Mouloudia une sanction de la part de la commission de discipline de la LFP qui pourrait se traduire par un huis clos lors du prochain MCO-RCR.
À l’origine de ces scènes de violence qui ont fait voler en éclats, dans le ciel d’El-Hamri, les chaises bleues du stade Ahmed-Zabana, ce qui a été considéré par les supporters mouloudéens comme une “provocation” des supporters usmistes lorsque ces derniers, présents dans le virage sud, dégoupillèrent un fumigène et un feu d’artifice pour fêter le but d’Aoudia. Cette joie algéroise conjuguée, surtout, au piètre visage de l’équipe oranaise a, alors, provoqué une véritable révolte des Hamraoua, dont une partie avait, du reste, été qualifiée de “pseudo-supporters” par l’entraîneur Fouad Bouali qui,  en réponse à un récent papier publié dans ces mêmes colonnes, avait affirmé lors de son point de presse “toucher plus de 180 millions/mois comme salaire”.
De son côté, le président Belhadj Baba a laissé croire que “si le MCO avait perdu face à l’USMA, (il aurait) démissionné”.

R. B.

Source : Rachid Belarbi

Laisser un commentaire