Boudebouz : «halilhodzic avait utilisé cette histoire de chicha pour se venger de certains de mes propos»



Avec huit passes décisives, tout juste derrière les deux stars du PSG,  Zlatan Ibrahimovic et Angel Di Maria, Ryad Boudebouz est le troisième meilleur passeur du championnat français. Le meneur de jeu de Montpelier, âgé à peine de 26 ans, il réalise sa meilleure saison depuis longtemps. Dans un entretien accordé au Parisien, l’ancien joueur de Bastia a évoqué plusieurs sujets dont son conflit avec l’ex-sélectionneur national, Vahid Halilhodzic. Trois ans après cette fameuse histoire de chicha, Boudebouz en veut toujours à l’actuel sélectionneur du Japon. «Je lui en veux toujours. Qu’il n’aime pas mon style de jeu, ça ne me pose pas de problème. Mais il a fait toute une affaire autour de ça alors que tout le monde sait que, dans le football, plusieurs personnes côtoient des fumeurs de chicha. Il avait utilisé cette histoire pour se venger de certains de mes propos», déclare avec regret Boudebouz.

«Terminer meilleur passeur de la L1 ? Mon unique objectif est d’assurer le maintien avec Montpellier»
Avec huit passes décisives, Boudebouz s’installe sur le podium du classement des meilleurs passeurs du championnat français derrière Ibrahimovic et Di Maria (10 passes chacun). Interrogé par Le Parisien sur son objectif de terminer la saison à la première place de ce classement, Boudebouz a répondu sans la moindre hésitation : «Franchement, non. J’essaie simplement d’être efficace. Mon unique objectif, c’est d’atteindre ces 43 ou 44 points synonymes de maintien pour ensuite jouer libérés.»

Il encense son entraîneur, Frédéric Hantz
Le meneur de jeu de Montpellier est revenu également, lors de cet entretien  sur le retour en force de son équipe en championnat. Avant le déplacement, hier, au Parc des Princes pour y affronter l’ogre parisien, le club héraultais reste sur trois succès de rang : «On s’est dit des choses entre joueurs. On ne veut pas que des salariés du club soient licenciés à cause de nous et d’une relégation en L 2. Et puis, le coach est venu avec de la fraîcheur et une organisation précise, un 4-4-2 en losange.» Il faut dire que l’arrivée de Frédéric Hantz à la tête de la barre technique de l’équipe a fait beaucoup de bien à Montpellier, qui a retrouvé avec lui une certaine stabilité au niveau des résultats.

… et tacle Thiago Motta et Marco Verratti
Toujours dans le même entretien, Ryad Boudebouz n’a pas hésité à tacler les deux stars italiennes du PSG, Marco Verratti et Thiago Motta. A la question de savoir quel joueur du PSG le séduit le plus, Boudebouz dira : «C’est Verratti, car quelle que soit la situation, il ne panique pas et ressort le ballon proprement. Quand il joue, Paris est une autre équipe. Il y a trois ans avec Sochaux, j’étais parti en contre et il avait fait une petite faute en me tapant le pied. Je suis tombé et me suis égratigné tout le visage. C’est important d’avoir un mec comme ça dans son équipe. Lui et Motta ont ce côté vicieux (…) il (Ndlr : Thiago Motta) est quand même un peu méchant.»

Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source

Laisser un commentaire