BOUIRA: Un jeune cadre lâchement assassiné sur l’autoroute



Le second passager lui assène un coup de couteau au cou, le laissant gisant dans une mare de sang devant sa femme complètement tétanisée par l’horrible scène à laquelle elle venait d’assister.

Rage et consternation hier, à Bouira. Le quartier des 250 Logements était en deuil suite au décès tragique de l’un de ses habitants le plus serviable et le plus apprécié.
Le jeune Aït Bachir Amine, âgé de 32 ans, fonctionnaire à l’agence Caar 223 a été lâchement assassiné dans la soirée de samedi dernier, sur l’autoroute Est-Ouest à la sortie du tunnel de Bouderbala dans la localité de Larbaâtache, wilaya de Boumerdès.

La victime roulait paisiblement en compagnie de sa famille sur l’axe autoroutier quand une autre voiture a éraflé la sienne. Excédé par la conduite de deux usagers à bord de l’autre voiture, il s’arrête et la tension monte d’un cran. Ils en viennent aux mains et voilà que le second passager lui assène un coup de couteau au cou, le laissant gisant dans une mare de sang devant sa femme complètement tétanisée par l’horrible scène à laquelle elle venait d’assister.
Les deux criminels prennent la fuite mais grâce à la collaboration des citoyens qui ont appelé en utilisant le numéro vert, ils sont interpellés et arrêtés au niveau du barrage de la gendarmerie. Selon les premières informations, il s’agirait de deux personnes natives de Médéa. Et l’on croit savoir que ces deux personnes sont des militaires, une information qui reste à confirmer par ailleurs. Ce crime abject a semé l’émoi parmi la population de Bouira auprès de laquelle le jeune Aït Bachir Amine bénéficiait d’une grande estime pour sa disponibilité et sa gentillesse.

La Gendarmerie nationale a ouvert une enquête pour déterminer la cause et les circonstances exactes de ce crime abject. Pour un ami de la victime, «c’est la bonne prise en charge des prisonniers qui ne manquent de rien dans les pénitenciers qui nous a amenés à pareille situation. Ce genre de personnes mérite la potence», s’emporte Youva.
Le corps de la victime a été déposé à la morgue de l’Etablissement hospitalier public de Lakhdaria.

Lexpressiondz.com

Laisser un commentaire