Boycottée car dirigée par El Hadi Ould Ali, Said Sadi revient à la maison de la culture de Tizi Ouzou



KABYLIE (Tamurt) – A la veille du trente-sixième anniversaire du printemps berbère, la scène politique semble s’emballer en Kabylie. En plus du Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK) qui a été le premier à appeler à une marche populaire le 20 avril dans la ville de Tizi Ouzou et d’un hommage aux anciens 24 détenus du printemps berbère d’avril 1980 à Draa El Mizan le 18 avril,  on vient d’apprendre que Said Sadi animera une conférence- débat à la maison de la culture « Mouloud Mammeri » de Tizi Ouzou le 14 avril prochain à 14 heures.

Il sera accompagné de Mouloud Lounaouci (également l’un des 24 détenus) ainsi que de Said Doumane et Arab Aknine, des militants de la cause berbère durant les années quatre-vingt et quatre-vingt-dix. Il y a lieu de rappeler que c’est la première fois que Said Sadi va remettre les pieds à la maison de la culture « Mouloud Mammeri » de Tizi Ouzou après une absence de plus de quinze ans. Une absence directement liées au fait que cet établissement culturel était dirigé par son ancien lieutenant El Hadi Ould Ali.

Depuis que Ould Ali a quitté le RCD pour rejoindre le clan présidentiel de Bouteflika, une  guerre sans merci avait opposé les deux hommes. Une animosité qui a poussé Sadi Sadi même à ne jamais animer de meetings ou de conférences dans l’enceinte de cet établissement culturel. Il a fallu que Ould Ali El Hadi ne soit plus à la tête de la maison de la culture, après sa nomination comme ministre de la Jeunesse et des Sports, pour que Said Sadi décide enfin de reconquérir cet espace qui abrite la quasi-totalité des activités culturelles, artistiques et politiques de Tizi Ouzou.

Il s’agit aussi de la première sortie publique de Said Sadi après la guerre féroce que lui a livré le fils du Colonel Amirouche, suite à son éviction du RCD. Said Sadi va-t-il répondre aux accusations graves dont l’a accablé Nordine Ait Hamouda ou bien se satisfera-t-il des réponses qu’il avait confié au maire d’Iferhounene ?

Said Sadi pourra fort bien faire l’impasse sur ce sujet. A moins que la conférence en question soit suivie d’un débat ou encore, supposons un moment que Nordine Ait Hamouda soit présent dans la salle ?

Laisser un commentaire