Brahimi : «Le foot de rue…..»



De passage au Palais of Speed de Nike, qui s’est tenu du 4 au 18 juin dernier à Paris, Yacine Brahimi s’est confié au site, Footpack. Le joueur du FC Porto a évoqué plusieurs sujets, dont les qualités nécessaires pour jouer au poste d’ailier : «C’est un poste particulier car il est interprété de manière diverse et variée. Certains vont être très rapides, d’autres très techniques, d’autres plus physiques. Certains vont coller la ligne de touche pour déborder, d’autres vont plus rentrer à l’intérieur du jeu pour tirer au but. Au final, je pense qu’un bon ailier doit avoir un peu de tout ça » dira Brahimi. Et d’évoquer ses secrets éliminer ses adversaires sur le terrain : «Je pense que la base pour gagner un duel en un contre un, c’est d’arriver lancé. Quand tu arrives lancé, tu es presque inarrêtable car tu es en position de force face à un adversaire qui recule. Après, il faut aussi être capable d’être aussi efficace en partant à droite ou à gauche. Cela va créer encore plus de confusion  dans l’esprit du défenseur.  Pour ma part, je n’ai pas vraiment de repères. Je dribble à l’instinct.» Brahimi a également déclaré que le football de rue lui manque : «Ça ne me manque pas car j’y joue encore avec des potes quand j’ai un peu de temps libre. Quand je rentre à la maison, je fais toujours des parties entre amis. Le foot de rue, c’est la base. C’est un retour aux sources pour moi.»

L’agent de Brahimi évoque l’avenir de son protégé : «Nous avons discuté avec certains intéressés par son recrutement, mais…»

Même s’il n’a pas brillé la saison dernière avec le FC Porto, et alors que plusieurs clubs sont intéressés par son recrutement, Yacine Brahimi devrait poursuivre l’aventure en Liga ZON Sagres la saison prochaine. Après avoir déclaré  récemment qu’il se sent bien à Porto, c’est au tour de son agent,   le Français, François Gil, de confirmer ces dires. Interrogé par le quotidien portugais, O Jogo, sur l’avenir de son protégé, l’agent du joueur du milieu de terrain de l’EN dira : «Il (Ndlr : Brahimi) est très heureux ici à Porto. Je peux vous assurer que ça ne serait pas une punition s’il restait au FC Porto. Son seul regret ici est de n’avoir rien gagné encore avec le FC Porto. Il aimerait beaucoup gagner un trophée car les supporters le méritent depuis longtemps ». « Il se sent redevable envers eux » dira François Gil avant d’ajouter : «Il est vrai qu’il y a des clubs intéressés par le recrutement de Brahimi et nous avons discuté avec certains d’entre eux, mais il semble que l’Euro a ralenti le processus.»
 

Laisser un commentaire