Ce qu’on sait sur la «Angelina Jolie kurde» tuée lors des combats contre Daech



Au début, Asia Ramazan Antar gagnait tranquillement en popularité grâce à sa beauté et ses admirateurs l’ont vite baptisée la « Angelina Jolie kurde ». Mais elle est devenue tristement célèbre après avoir été tuée dans les combats contre Daech. Pourtant, ses proches la connaissent tout autre…

La Kurde Asia Ramazan Antar a été forcée de se marier, encore adolescente, mais a divorcé après trois mois de mariage et a rejoint une unité militaire kurde entièrement composée de femmes en 2014 afin de libérer les femmes kurdes de la domination patriarcale, selon The International Business Times.

Mitrailleuse et féministe, elle luttait contre Daech depuis l’âge de 18 ans et a intégré un peu plus tard les Unités de protection de la femme (YPJ) au sein des Unités de protection du peuple (YPG).

Elle luttait acharnement pour chasser les terroristes de Daech de son pays déchiré par la guerre et est morte « en mission ». Près de la ville de Manbij, non loin de la frontière turque, Asia a tenté d’empêcher l’attaque de trois kamikazes de Daech. Ses compatriotes et elle ont fait sauter deux des trois voitures des kamikazes, mais Asia n’a pas eu le temps de battre en retraite…

Grace à ces jeunes Kurdes audacieuses, le village d’al-Yashli qu’elles défendaient a pu être préservé des terroristes, au prix de la vie l’une de leurs ennemies les plus féroces.

Elle n’est pourtant pas traitée comme une héroïne. Selon Shirin Abdullah, porte-parole des Unités de protection de la femme, Asia n’était pas contre le fait qu’on la surnomme « Angelina Jolie kurde », mais souhaitait que la comparaison soit basée sur l’activité sociale de l’actrice, sa protection des victimes de la violence et de la pauvreté dans le monde.

Si ce n’est pas la preuve que les meilleures partent toujours en premier…

Source : fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire