Ces arabes-algériens qui ne sont pas contre l’indépendance de la Kabylie



ALGERIE (Tamurt) – Si la plupart des arabophones algériens voient toujours la Kabylie comme une menace à leur nation virtuelle,  certains ne sont pas de cet avis. Ils ne sont pas nombreux certes, mais des jeunes étudiants arabophone ne sont pas contre l’indépendance de la Kabylie.

« Les Kabyles ont leur propre langue, leurs propres habitudes et culture très différente de la notre. On ne peut pas nier ça. Ils ne sont pas Arabe. Ils n’acoordent pas d’importance particulière à la religon, y compris les musulmans kabyles pratiquants, donc ou est l’inconvénient s’ils veulent fonder leur propre Etat », se demande un jeune avocat de la région de Chlef.

Son avis n’est jamais partagé par la plupart de ses amis, avoue-t-il, mais il confirme que d’autres comprennent les Kabyles et les soutiennent même dans leur démarches. « Même durant l’occupation française des Français ont soutenu l’indépendance de l’Algérie, aujourd’hui le temps leur a donné raison. Ça sera le cas même pour la Kabylie, à l’avenir tout le monde va comprendre que  l’indépendance de ce pays est ma solution idoine pour son peuple et pour toutes les régions de l’Afrique du Nord. Je demande d’ailleurs aux militants du MAK de ne pas tomber dans le piège du racisme et de régionalisme comme le souhaite le régime.  Par exemple ils peuvent s’exprimer en arabe pour que les autres arabophones les comprennent. Ils peuvent gagner d’autres sympathie, car pour le moment  le pouvoir a réussi à les tromper en pensant que ces Kabyles sont des ennemis de l’islam et de l’arabe et ils ne comprennent que à vari dire ces Kabyles veulent juste leur liberté », suggère notre  interlocuteur.

Lounès B

Lire l’article depuis sa source : tamurt.info

Laisser un commentaire