Championnats d’Afrique – Fleuret : médaille d’argent pour Anissa Khelfaoui



La fleurettiste Anissa Khelfaoui a offert ce samedi à l’Algérie sa 2e médaille d’argent des championnats d’Afrique d’escrime, organisés du 14 au 19 avril à la salle Harcha-Hacène (Alger), en perdant en finale face à la Tunisienne Inès Boubakri.

L’Algérienne avait bien abordé ce match, résistant convenablement à la tunisienne (3-3), avant de fléchir (11-4) et de s’incliner finalement (15-6).

« J’ai eu affaire à une adversaire de niveau mondial, mais je ne peux m’empêcher de nourrir quelques regrets après cette défaite, car j’ai la nette impression d’avoir pu mieux faire. Malheureusement, j’ai commis trop d’erreurs, ce qui a rendu la fin de match plus difficile à gérer pour moi que pour Boubakri. Elle était beaucoup plus à l’aise grâce à la confortable avance dont elle disposait et c’est cela qui a fait la différence. », a déclaré Khelfaoui à l’APS juste après la finale.

L’Algérie termine ainsi les épreuves individuelles avec un total de cinq médailles (2 argent et 3 bronze), ce qui représente selon le président de la Fédération algérienne d’escrime, Raouf Bernaoui, une bonne moisson.

« Nous avons décroché cinq médailles lors de la précédente édition des championnats d’Afrique. Alors que cette année, nous totalisons déjà le même nombre, rien qu’à l’issue des épreuves individuelles. Ce qui nous procure une possibilité d’améliorer notre moisson, grâce aux épreuves par équipes. », a espéré le premier responsable de la FAE.

Bernaoui a tenu à signaler que « le mérite » des escrimeurs algériens « est d’autant plus grand » d’avoir réussi cette performance, en présence des meilleurs athlètes du continent, « dont certains ont un niveau mondial ».

Au sabre, c’est l’Egyptien Samer Mohab qui a raflé l’or face au Tunisien Farès Ferjani (15-11) dans une finale pleine de rebondissements.

En effet, Mohab avait admirablement bien abordé cette finale, menant (11-5), avant de subir un incroyable retour du Tunisien (13-11). Mohab s’est néanmoins bien ressaisi vers la fin, et a réussi à l’emporter (15-11).

« Le match était assez serré, car on se connaît relativement bien, Ferjani et moi. On s’est déjà affrontés à deux reprises avant cette finale. Je l’avais battu une fois et il a eu sa revanche. Aujourd’hui, je suis heureux de remporter cette « belle » et j’espère que le meilleur est à venir » a déclaré Mohab à l’APS après sa victoire.

Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source

Radioalgerie.dz

Laisser un commentaire