Cisjordanie: Incursion de l’occupation israélienne dans un camp de réfugiés, un étudiant palestinien tué



Des soldats israéliens ont tué un étudiant palestinien et blessé des dizaines de personnes mardi avant l’aube dans un camp de réfugiés en Cisjordanie, ont indiqué des sources palestiniennes.

Iyad Omar Sajdia, 22 ans, étudiant en journalisme à l’université d’El Qods, a reçu a été tué d’une balle dans la tête, selon l’agence Quds Press, suite à l’incursion lundi avant minuit d’une jeep des forces de l’occupation dans le camp de Qaladiya, tout près de Jérusalem. Des affrontements ont éclaté et se sont aggravés avec l’arrivée de renforts. Cinq soldats israéliens ont été également blessés, dont un sérieusement.

Iyad Omar Sajdia brandissant le drapeau de l’Algérie devant la mosquée El Aqsa.

Les deux soldats à bord de la jeep se sont retrouvés dans le camp de réfugiés « par erreur », selon l’armée de l’occupation. L’un d’eux s’est caché dans la cour d’une maison en attendant les renforts venus l’exfiltrer, tandis que l’autre s’est enfui vers Kohav Yaakov, une colonie israélienne proche.

D’importants renforts de soldats et garde-frontières ont été envoyés pour exfiltrer le soldat resté dans le camp. De nouveaux affrontements ont alors éclaté.

Qalandiya est fréquemment le théâtre d’affrontements. Onze mille réfugiés palestiniens ayant fui leurs villages à la création de l’Etat d’Israël en 1948 s’entassent dans ce camp au pied du mur construit par Israël et censé protéger les Israéliens des attentats venus de Cisjordanie, selon l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens UNRWA.

Ouvert en 1949 avec l’idée d’être temporaire, il est devenu une ville. Environ 60% de ses habitants ont moins de 25 ans et un résident sur cinq est au chômage, selon l’UNRWA.

Le camp se trouve tout près du principal point de passage pour les Palestiniens entre Jérusalem et Ramallah, centre de décision politique et économique de la Cisjordanie occupée.

Le point de passage, véritable forteresse israélienne, est souvent synonyme pour les Palestiniens qui se déplacent d’heures d’attente et représente l’un des symboles honnis de l’occupation.

Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source

Laisser un commentaire