Climat des affaires : pourquoi l’Algérie stagne



L’Algérie a été classée à la 87e place du classement mondial de la compétitivité pour l’édition 2016/2017, publié ce mercredi 28 septembre par le Forum économique mondial, qui organise notamment le célèbre forum annuel de Davos (Suisse). L’étude a été réalisée dans 138 pays auprès de 140 000 chefs d’entreprises, et permet de classer les pays les plus compétitifs sur la base de douze « piliers » tels que l’environnement macro-économique, les institutions, l’efficacité du marché du travail, les infrastructures, l’éducation supérieure et la formation, l’innovation, ou encore le développement du marché financier.

| LIRE AUSSI : Classement des meilleurs pays au monde : l’Algérie dernière !

Avec sa 87e place, l’Algérie conserve le même rang qu’elle occupait l’an dernier et n’améliore que très marginalement son score, passant de 3.97 à 3.98 sur 7. L’Algérie s’en sort particulièrement mal dans quatre des douze piliers. Le pays se classe 132e dans « le développement du marché financier » et « l’efficacité du marché du travail », 121e dans la « sophistication des entreprises » et 133e dans « l’efficacité du marché des biens ». L’Algérie se place également 108dans « l’adoption technologique » et 112e dans « l’innovation ». En contraste, l’Algérie occupe une position relativement décente dans un pilier uniquement, à savoir « la taille du marché » où elle occupe la 36e place.

Climat des affaires : pourquoi l’Algérie stagne

(Source : www.weforum.org)

Selon le Forum économique mondial, les trois facteurs les plus problématiques pour faire des affaires (doing business) en Algérie sont respectivement la bureaucratie gouvernementale inefficace, l’accès au financement et la corruption. L’instabilité des lois, les régulations sur le marché des changes ou encore la mauvaise éthique de travail de la main d’œuvre nationale sont également citées à un degré moindre.

La 87e place de l’Algérie dans l’indice de compétitivité mondiale permet à l’Algérie de faire mieux que la Tunisie, qui occupe la 95e place (92e l’an dernier). L’Algérie reste néanmoins derrière le Maroc, qui occupe la 70e, en progression de deux places par rapport à l’an passé.

Les trois places du classement global sont occupées dans l’ordre par la Suisse, Singapour et les États-Unis. La France occupe la 21e place. Les Émirats arabes unis (16e) et le Qatar (18e) sont les pays arabes avec les meilleures positions du classement, tandis que l’Île Maurice (45e) et l’Afrique du Sud (47e) occupent les deux premières places au niveau du continent africain. Le Tchad, la Mauritanie et enfin le Yémen occupent, quant à eux, les dernières places du classement global.

| LIRE AUSSI : Réputation des pays : l’Algérie dans le bas du classement

Source : tsa-algerie.com / Yacine Babouche

Laisser un commentaire