CONSEIL DES MINISTRES RESTREINT SUR LA SÉCURITÉ : L’absence remarquée du ministre de l’Intérieur



 La composante du Conseil des ministres restreint, tenu dimanche avec à l’ordre du jour “la situation sécuritaire en sous-région”, laisse quelque peu perplexe. L’absence du ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui, a, notamment, été remarquée. Dans l’absolu, rien ne justifie sa défection. Sa participation à ce Conseil des ministres prime sur toute autre obligation officielle liée à son département. Au-delà, les observateurs s’interrogent sur la présence du ministre de l’Industrie et des Mines. Il est vrai que le communiqué de la présidence de la République, répercuté par l’agence de presse officielle, ne donne pas de grandes précisions sur la teneur du Conseil. Il n’en demeure pas moins que la participation d’Abdessalem Bouchouareb, sans ses collègues des Finances et de l’Aménagement du territoire (en pensant que la discussion a transcendé les limites du dossier sécuritaire), n’a aucun sens pour le commun des citoyens.

Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source

Liberte-algerie.com

Laisser un commentaire