Constantine: Colloque international sur la Numidie et Massinissa



Un colloque international sur la Numidie, Massinissa et l’histoire devait être organisé hier à Constantine, a indiqué le coordinateur scientifique de ce colloque, Farid Kherbouche.

S’exprimant au cours d’une conférence de presse animée à la maison de la culture Malek-Haddad de Constantine, il a indiqué que ce colloque international de trois jours (14-16 mai 2016), décortiquera «dans le détail et dans la globalité le projet de Massinissa, fondateur du premier Etat numide au triple plan institutionnel, militaire et économique».

Dans ce contexte, le même intervenant a indiqué que le plan de développement économique de l’Aguellid Massinissa, basé essentiellement sur la production agricole et l’exploitation des ressources naturelles comme les carrières de marbre, sera présenté comme un «modèle de réussite avéré à suivre».

Organisé à l’initiative du Centre national de recherches préhistoriques anthropologiques et historiques (CNRPAH), ce colloque international sera une occasion pour «revenir» sur le rayonnement de Massinissa à l’échelle internationale et dans le bassin méditerranéen en particulier, a souligné M. Kherbouche également chercheur au CNRPAH.

Une trentaine de spécialistes et d’experts algériens et étrangers (Italie, Tunisie et France entre autres) prendront part à cette rencontre internationale qui sera mise à profit pour développer le «génie» de l’homme à travers les époques, a en outre souligné le même intervenant.

Mettant l’accent sur l’importance de ce genre de rencontre dans le perfectionnement des connaissances en matière d’archéologie et d’histoire notamment, le même intervenant est revenu sur l’impact qu’aura ce colloque sur la réhabilitation de la culture amazighe et l’histoire.

La préhistoire de la région de Constantine, l’émergence de la céréaliculture en Afrique du Nord dès les temps préhistoriques, le présence grecque dans le royaume numide au cours du IIe siècle avant J.-C, la Numidie, Massinissa et les rapports avec Rome, les monnaies numides de plomb, la politique culturelle de Massinissa et les études archéologiques et analytiques des cadrans solaires découverts en Numidie figurent parmi les communications prévues dans le cadre de ce colloque international.

Des excursions sur les sites archéologiques de Tiddis et au tombeau de Massinissa, situé sur les hauteurs de la commune d’El Khroub seront prévues.

L’Etat numide, fondé au IIe siècle avant J.-C. par Massinissa, était prospère et occupait une place prépondérante dans le bassin méditerranéen. Un royaume disposant de sa propre monnaie, très respecté, fidèle aux traités et refusant toute ingérence extérieure dans ses affaires intérieures, a-t-on rappelé.

Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source

Lesoirdalgerie.com

Laisser un commentaire