Constantine : les parents demandent au gouvernement de « mettre fin au massacre des enfants »



es parents d’enfants victimes de kidnapping se mobilisent pour l’application de la peine de mort. Ce samedi matin, ils étaient une vingtaine à tenir un rassemblement à la place de la Brèche près du Palais de justice de Constantine pour réclamer l’application de la peine capitale contre les auteurs d’enlèvements d’enfants.

    | Lire sut TSALa peine de mort en Algérie : aucune exécution depuis 1993, alors pourquoi ne pas abolir ?

Le rassemblement a été initié par les parents et proches de Brahim, Haroune, Yacine et Salah Eddine, des enfants kidnappés, puis retrouvés morts dans les mêmes circonstances que Nihal. « On exige l’application de la peine de mort, on demande justice et l’intervention du Chef de l’État pour la protection de nos enfants », dit un manifestant.

Le père de Brahim, un enfant de 10 ans qui a été kidnappé, puis assassiné avec son copain Haroun du même âge à la Nouvelle Ville Ali Mendjeli en mars 2013, estime que « la peine de mort doit être appliquée contre tous les tueurs d’enfants ».

Les manifestants ont brandi les portraits des victimes, Nihal, Chaima, Yacine. Ils appellent le gouvernement à réagir pour mettre fin au « massacre des enfants ». « On vit sous le choc, on est blessé, traumatisé et livré à nous-même, on ne demande pas une vengeance, mais une réparation », lance un parent.

Source : tsa-algerie.com / Zineb Hamdi

Laisser un commentaire