Crime organisé: démantèlement de 41 réseaux dans l’ouest du pays depuis début 2016 (GN)



Les services de la Gendarmerie nationale ont démantelé durant le premier trimestre de l’année en cours 41 réseaux de crime organisé dans l’Ouest du pays, a-t-on appris mardi  à Oran des responsables du 2ème commandement régional de ce corps d’arme.

Les réseaux démantelés activaient notamment dans la contrebande, le trafic de drogue, le vol, la falsification de véhicules et de devises, ont-ils indiqué lors d’une conférence de presse consacrée au bilan des activités des unités du 2ème commandement de la Gendarmerie nationale durant le premier trimestre 2016 et présidée par le colonel Djaafar Diaf.

Parmi les réseaux démantelés, 25 sont spécialisés dans la contrebande et le trafic international de drogue (kif traité, cocaïne et psychotropes) à partir du Maroc.

La même période a connu une hausse du volume des saisies de kif traité dépassant 17 quintaux contre 14 qx durant le premier trimestre de 2015, ainsi que celle des psychotropes, surtout de l’ « Ecstasy », où les mêmes services ont saisi plus de 48.000 comprimés depuis le début de l’année courante contre 12.000 seulement durant la même période de 2015.

Le phénomène de la contrebande à travers la bande frontalière-ouest a enregistré, par contre, une régression grâce aux dispositifs sécuritaires, opérationnels ou d’équipement. La contrebande du carburant a connu également une baisse de 65  % par rapport à la même période de 2015. En outre, aucune affaire de contrebande de bétail n’a été enregistrée, a précisé le colonel Diaf, relevant une baisse sensible de la contrebande d’autres produits, notamment les effets vestimentaires, les cigarettes et denrées alimentaires.

D’autre part, une baisse du nombre des accidents de la route de plus de 43 % a été enregistrée, a-t-on indiqué, déplorant toutefois le nombre de morts sur les routes dans l’Ouest algérien durant le premier trimestre 2015, soit 137 morts. Le nombre de blessés a, quant à lui, connu une baisse de 1.386 à 803 blessés.

Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source

Laisser un commentaire