Daech achète des composants d’explosifs en Turquie et en Irak



Les djihadistes de Daech achètent en Turquie et en Irak des composants d’explosifs, notamment des détonateurs et des substances chimiques utilisées dans l’agriculture et l’industrie minière.

Un rapport de l’organisation britannique Conflict Armament Research affirme que les combattants de Daech s’approvisionnent en composants servant à fabriquer des explosifs dans ces deux pays. Il s’agit plus particulièrement de détonateurs et de substances chimiques.

« La proximité est la principale raison pour laquelle la filière d’approvisionnement  de Daech en produits servant à fabriquer des explosifs provient de l’Irak et de la Turquie. Ces deux pays possèdent une agriculture et une industrie minière bien développées qui utilisent les matières chimiques requises », précise le rapport.

Conflict Armament Research rappelle cependant que les djihadistes achètent des composants de bombe dans plus de 20 pays, parmi lesquels les Etats-Unis, la Chine, le Brésil ou le Japon. Souvent, les entreprises commercialisant des produits en question ignorent tout de leur destination finale en raison de la longue chaîne de reventes.

Les auteurs du rapport ont analysé l’origine de plus de 700 composants découverts dans des fabriques d’explosifs de Daech, ainsi que des bombes non explosées. Le composant utilisé et acheté le plus souvent en Turquie et en Irak est le nitrate d’ammonium. En règle générale, les djihadistes utilisent les portables Nokia 105 pour actionner l’explosif à distance.

Lire l’article depuis sa : Source

Laisser un commentaire