Damas remet à Alger une liste d’Algériens enrôlés dans les rangs de Daesh



L’Algérie aurait reçu une offre de la Syrie afin de participer à la reconstruction du pays, ravagé par une guerre sanglante depuis près de cinq ans, ainsi qu’une liste nominative d’Algériens enrôlés dans les rangs des groupes terroristes, notamment Daesh et Front Al-Nosra.

Selon l’agence de presse semi-officielle iranienne Fars, l’offre syrienne aurait été présentée lors de la visite effectuée en Syrie, il y a une semaine, par le ministre des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel. Une visite qui a été, faut-il le rappeler, ponctuée par une audience que lui a accordée le président syrien, Bachar Al-Assad qui aurait sollicité la participation de l’Algérie à la reconstruction de son pays.

La délégation algérienne conduite par Abdelkader Messahel s’est vue remettre, d’après toujours l’agence Fars, un rapport détaillé sur les Algériens et les combattants d’origines algériennes qui combattent aux côtés des groupes armés contre le régime de Bachar Al-Assad, en l’occurrence Daesh, Front de Al-Nosra et Jound El-Cham.

Ils seraient plus de 200 combattants, selon la même source qui a expliqué que « cela s’inscrit dans le cadre de la coopération sécuritaire entre Damas et Alger, sachant que cette dernière est consciente que le retour au pays de ceux-ci (combattants) constitue un sérieux danger pour la sécurité du pays à l’avenir. De plus, l’Algérie a enduré une épreuve des plus douloureuses provoquée par les Algériens incorporés par l’Arabie Saoudite durant la guerre en Afghanistan, lesquelles mèneront une lutte armée en Algérie début des année 1990 ».

« L’Algérie n’hésitera pas, à travers ses sociétés publiques et privées, à accepter l’offre syrienne en vue de participer à la reconstruction de la Syrie dévastée par le terrorisme – le printemps arabe-  qui a frappé de plein fouet les républiques du monde arabe et non les monarchies et les émirats », a affirmé la même source.

Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source

Echoroukonline.com

Laisser un commentaire