Dans le taxi flottait une «odeur d’ammoniac»



Attentats de BruxellesDes détails concernant la déposition du chauffeur de taxi qui a transporté à l’aéroport les terroristes sortent dans la presse belge.

Les trois terroristes se sont rendus en taxi à l’aéroport de Bruxelles, avec les bombes dans leurs valises, a expliqué mardi le maire de la commune de Zaventem, Francis Vermeiren. Le quotidien La Dernière Heure donne ce jeudi plus de détails sur la déposition du chauffeur qui a permis à la police de retrouver le domicile de l’un des kamikazes.

L’homme, qui préfère pour l’instant rester anonyme, a en effet récupéré ses clients à Schaerbeek. Il leur a proposé de charger leurs valises dans le coffre mais ceux-ci ont souhaité s’en occuper eux-mêmes. En route, le taximan a senti une «odeur ammoniac» se propager dans le véhicule, explique La Dernière Heure.

Tout le long du trajet, deux des hommes étaient «particulièrement silencieux». Seul celui portant un chapeau discutait avec le chauffeur. C’est justement cet homme qui est à l’heure actuelle recherché par la police. De quoi parlait-il? Des Américains, selon le média belge. Il aurait en effet exprimé sa colère envers les actions US qu’il ne cautionnait pas.

De la poudre sur les bagages

Dernier détail saillant, le conducteur a été intrigué par des traces blanches sur les bagages en arrivant à l’aéroport. Les terroristes ont refusé son aide et les ont sortis seuls du coffre pour les installer sur des chariots. Pour rappel, le TATP, l’explosif utilisé par les djihadistes de Daesh, est une poudre blanche constituée de cristaux blancs qui ressemble à du sucre.

Après avoir quitté les trois individus, l’homme a repris son travail et embarqué un autre client. Peu de temps après, il a appris à la radio que des explosions avaient été entendues à l’aéroport. Il a tout de suite fait le lien et a déposé «calmement »le client à bord. Puis il s’est rendu au commissariat le plus proche. (nxp)

Source : www.24heures.ch / AEC

Laisser un commentaire