Déjà un record battu pour Rajevac !



C’était certes un match sans enjeu mais ce duel livré face au Lesotho dimanche soir au stade Mustapha-Tchaker se présentait comme une occasion pour le nouvel entraineur des Verts, Milovan Rajevac, de découvrir l’ambiance des fans de l’Equipe nationale, et aussi s’arrêter sur la forme des joueurs retenus pour ce dernier rassemblement.

Seulement, le coach de l’EN, qui nous avait prévenu qu’avec lui, les victoires seront nettement plus maigres mais assez nombreuses a, le moins que l’on puisse dire, caché son jeu puisque ses capés, grâce à sa conception de jeu bien entendu, ont frappé de manière très forte en infligeant un sévère score à cette équipe du Lesotho.

Vainqueurs 6 buts à 0, les camarades de Carl Medjani ont ainsi offert un record jamais enregistré jusqu’ici par un entraineur pour sa première sortie avec les Fennecs. Rajevac est tout simplement le premier entraineur à avoir commencé son aventure avec la sélection algérienne par un score aussi large.

Milovan est un but du record des buts marqués sur un match, détenu par Christian Gourcuff, sur le score de 7 buts à zéro. Toutefois, il égale celui de Rabah Saadane qui détenait le record de buts dans un match officiel avec un cinglant 6 buts à 0 infligé au Niger le mois de décembre 2003.

Milovan, du Vahid avec plus de souplesse 
Durant ce stage effectué au CTN de Sidi Moussa, l’entraineur national n’a eu de cesse de communiquer avec ses joueurs. Très rigoureux et surtout à cheval en ce qui concerne la discipline de son groupe, Milovan Rajevac sait aussi être un sélectionneur très à l’écoute de ses joueurs.

Il n’hésite pas à échanger avec certains cadres qui maîtrisent la langue anglaise pour se renseigner sur certains aspects technico-tactiques. Invités à nous résumer la personnalité de ce nouvel entraineur de l’Equipe nationale, certains joueurs nous ont signifié qu’il s’agissait d’un Vahid Halilhodzic avec plus de souplesse.

C’est-à-dire avec Milovan, « on travaille dur, la rigueur est de mise mais avec plus de compréhension ». Soit, tout à fait ce qu’il nous faut pour protéger un groupe, talentueux, habitué à bien vivre ensemble et aussi responsable.

Les joueurs s’adaptent bien à sa méthode 

Sans vouloir faire de comparaison inutile, on peut vite comprendre que la méthode du coach national Milovan Rajevac semble bien plaire aux joueurs qui n’ont pas mis beaucoup de temps à s’adapter aussi à son schéma de jeu. Rajevac, qui avait insisté sur la nécessité de participer au travail défensif de l’équipe, a réussi à garder ses joueurs concentrés tout au long de ce match. Autrement dit, les coéquipiers de Saphir Taider se sont bien adaptés à sa manière de travailler et sa conception de jeu.

Le 4-2-3-1 du déjà vu sous l’ère Halilhodzic 

Bien défendre pour mieux attaquer, c’est la devise, semble-t-il, du nouveau coach des Verts. Cela s’interprète bien sûr la manière d’évoluer de Milovan Rajevac. Le technicien serbe a opté pour un 4-2-3-1 qui peut se transformer pour un 4-4-2 selon l’adversaire et l’évolution du score et du jeu. Ce système n’est pas nouveau aux joueurs de l’Equipe nationale puisqu’ils l’ont déjà utilisé sous l’ère Vahid Halilhodzic.

Lebuteur.com

Laisser un commentaire