Des Bretons se baignent tout habillé en réponse à l’arrêté anti-burkini



Des Français ont nagé tout habillé pour tourner en dérision la règle interdisant le port de la burqa à la plage, toujours en vigueur dans certaines communes en France.

Une mobilisation éclair d’une trentaine de nageurs, hommes et femmes confondus, habillés de la tête aux pieds, a été organisée dans la ville de Douarnenez en Bretagne en réponse à l’action de la police de Nice qui a expulsé une musulmane en burkini d’une plage, rapporte le site d’actualités The Local.

​ »Ces femmes musulmanes ont la nationalité française et sont menacées par l’arrêté anti-burkini. Cela n’a rien à voir avec la tolérance », a expliqué Monique Prevost, membre du mouvement féministe local qui a organisé le flash mob, ajoutant que cette manifestation teintée d’ironie a été effectuée en solidarité avec cette femme bannie de la plage niçoise.

La réaction de la plupart des témoins s’avère positive.

Bien que le conseil d’Etat se soit prononcé contre l’arrêté interdisant le port du burkini sur les plages de Villeneuve-Loubet (Alpes-Maritimes), seul un petit nombre de maires ont retiré leurs arrêtés anti-burkini. Pour le moment, 30 communes seulement ont annoncé la suspension de leur propre arrêté. De plus, l’adoption ou non d’une loi interdisant le port de burkini fait polémique dans le cadre de la présidentielle française.

Cependant, selon un sondage réalisé par l’Ifop à la demande du Figaro, 64% des Français se prononcent contre le port du burkini sur les plages. Seuls 6% sont favorables au costume de bain musulman alors que 30% ont une attitude « indifférente » à l’égard du burkini.

Lire l’article depuis sa source : fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire