Des chaînes de TV islamistes accusent les manifestants de Béjaïa d’obéir au Mossad ! (Vidéo)



Lorsque l’infamie devient monnaie courante chez les « journaleux » islamistes, et que l’impunité incite toujours à plus de haine et la diffamation, le métier même du journalisme, se retrouve menacé par tant de bassesses et d’ignominies.

Manoeuvres, mensonges et manipulations en tous genres,… Rien n’arrête certains médias pour manipuler l’information. Les groupes d’Echourouk et d’Ennahar ont relayé une fausse information, dans le but, disent-ils, d’éteindre la « fitna » dans le pays et de discréditer les jeunes protestataires et leurs revendications. Quoi de mieux pour un islamiste, que de ressortir l’épouvantail « sioniste », et de grossir un peu plus leurs mensonges qui pourraient avoir, néanmoins, de graves conséquences sur toute une région. Rappelons-nous quand les animateurs du printemps berbère en 1980 ont été accusés d’être manipulés par les « sionistes » et le drapeau algérien brûlé par les manifestants kabyles. A l’époque, il n’y avait à la manoeuvre d’El Moudjhid et son pendant l’ENTV, la tristement unique. Aujourd’hui, les télévisions islamistes, seules à avoir la grâce du pouvoir y mettrent de leur fiel. Le temps est passé, mais le mensonge est resté.

Dans le climat d’impunité ambiant, ces groupes médiatiques belliqueux soutiennent dans des sujets écrits et télévisuels que les services secrets israéliens sont carrément derrière ces derniers événements qu’ont vécus plusieurs villes du pays. Et pour appuyer ces allégations, ils ont publié la une du quotidien israélien « Haaretz », et encadré ce qui devait être l’article prouvant l’implication du Mossad. Il est donc rapporté, selon ces médias arabophones, que « l’unité des renseignements (8200), appartenant aux renseignements du Mossad, a demandé la création d‘une cellule électronique dans le but d’enflammer le peuple algérien via les réseaux sociaux et profiter de la situation économique difficile que traverse le pays » (!!!).

Avant d’aller titiller la fierté des Algériens en affirmant que l’auteur de l’article aurait traité ces jeunes de « sentimentaux, facile à allumer et connus pour leur penchant pour la violence et la casse ». Et de terminer par une plaidoirie contre le printemps arabe « que l’Etat sioniste attend avec impatience et qu’il prédit, en vain, pour le pays ».

Le problème, est que l’article en question, censé traiter les événements de Béjaïa date du… 20 juin 2013! Le choix de cet article encadré, écrit en hébreu et montrant un jeune encagoulé, portant un maillot de football jaune et vert, n’est pas fortuit. Et comme dans l’esprit d’un islamiste, Béjaïa et Tizi-Ouzou sont deux quartiers distincts d’une même ville kabyle, alors les autres Algériens ne verront aucune différence ! Après tout : le MOB, la JSMB ou la JSK font partie dans leur imaginaire du même club ! Ensuite, et en traduisant son contenu, on comprend bien que l’article de 2013 parlait des manifestations anti-Coupe du monde qui ont eu lieu à un an du début des jeux. Le titre était d’ailleurs comme suit : des manifestations anti-Coupe du monde à un an du mondial Brésiliens.

Echourouk, félicitait dans ses sujets (écrit et télévisuel), « les Algériens libres » d’avoir « déjoué le complot sioniste à travers leurs interventions appelant au calme sur le net ! ». (comme quoi les autres manifestants ne sont ni algériens, ni « Ahrar » (libres) sic !).

Pourquoi tant de haine ? A quel objectif répondent ces informations assassines ? Qui gagnerait à ce que des parties de l’Algérie soient dressées contre d’autres ? L’Autorité de régulation des médias audiovisuels (ARAV) garde le silence pour la énième fois devant de tels appels appels au racisme et à l’affrontement inter-Algériens.

Il est réellement plus qu’urgent pour que les autorités sévissent, à travers l’ARAV ou par voie judiciaire, contre de telles dérives qui jouent sur la fibre sensible des Algériens dans le but de les diviser. Des allégations relayés par des médias lourds qui traitent des simples manifestants, parce que Kabyles, de traîtres et de « complotistes » avec un Etat tiers (Israël) est particulièrement dangereux. Le précédent est très grave. Dans le cas où ces médias ne sont pas remis à leur juste place, il y a lieu de s’interroger sérieusement sur la complicité des autorités, voire leur entière responsabilité serait engagée dans cette mascarade médiatique haineuse, qui n’a pour but que d’isoler la Kabylie et ses revendications sociales pour les noyer dans une campagne de désinformation mensongère.

Hier encore, un terroriste véreux, (qui a appelé à porter les armes contre son propre peuple) et déserteur de l’armée algérienne, Ahmed Chouchane, appelait cette même armée nationale populaire à raser la Kabylie, car cette région obéissait, justifie-t-il, en manifestant contre la loi de finances 2017, à un agenda « sioniste » et français. Avant de terminer ses éructations nauséabondes par un appel à aller « prendre les armes contre les « taghout » du pouvoir algérien, pour qu’ils soient, lui et ses semblables, dans les premières loges de la guerre sainte ». Oui pour mettre le pays à feu et à sang, mais pas de manifestations de kabyles, disait-il pour conclure. Les islamistes et leurs médias ne renoncent donc pas à leur but suprême et aucun projet ne vaut la peine d’être défendu excepté le leur : celui d’un état islamique au détriment de toute une région. Ceux qui ferment les yeux aujourd’hui devant de telles dérives sont avertis.

Hebib Khalil

La vidéo d’Echourouk : https://www.youtube.com/watch?v=o5hQrE5O_ug

L’article d’Ennahar censé encadrer le sujet: http://www.ennaharonline.com/ar/hadath/293232-%D8%B5%D8%AD%D9%8A%D9%81%D8%A9-%D8%B5%D9%87%D9%8A%D9%88%D9%86%D9%8A%D8%A9-%D8%AA%D8%B7%D8%A7%D9%84%D8%A8-%D8%A8%D8%B2%D8%B1%D8%B9-%D8%A7%D9%84%D9%81%D8%AA%D9%86-%D8%AF%D8%A7%D8%AE%D9%84-%D8%A7%D9%84%D8%AC%D8%B2%D8%A7%D8%A6%D8%B1-%D8%B9%D9%86-%D8%B7%D8%B1%D9%8A%D9%82-%D8%A7%D9%84%D8%A7%D9%86%D8%AA%D8%B1%D9%86%D9%8A%D8%AA.html

Source : lematindz.net

Laisser un commentaire