Des internautes turcs lancent la quête du diplôme d’Erdogan



Des internautes turcs ont lancé sur Twitter « une campagne de recherche » du diplôme de Recep Tayyip Erdogan, dont l’existence a été récemment mise en doute.

Les discussions quant à savoir si le président turc Recep Tayyip Erdogan a un diplôme se poursuivent en Turquie. Des internautes se sont adressés à Müge Anlı, qui anime une émission populaire où les gens cherchent leurs proches, afin que la célèbre animatrice, connue pour sa capacité de trouver les personnes disparues, trouve le diplôme du dirigeant turc.

Une véritable « campagne de recherche » a été déclenchée sur Twitter sous le hashtag #MügeAnlıDiplomayıBulsun (#QueMugeAnliTrouveDiplome) qui a été déjà été utilisé plus de 40.900 fois.

« Est-il possible que Muge Anli, qui a trouvé même un perroquet perdu juste en quelques minutes, ne puisse pas trouver le diplôme? » a demandé un internaute. « Comment le fera-t-elle si l’original du diplôme n’existe pas? » demande un autre.

« Le diplôme de Mustafa Kemal Atatürk, qui n’a pas été perdu une seule fois en 114 ans », écrit un autre utilisateur de Twitter qui poste le diplôme de l’ancien dirigeant turc.

« Je me sens comme le diplôme de RTE (Recep Tayyip Erdogan — ndlr). Je suis là mais je ne suis nulle part, j’existe mais personne ne sait où me chercher ».

« Eh bien, le diplôme! Si tu nous entends, apparais! »

La discussion sur le diplôme d’études supérieures du dirigeant turc, une des conditions nécessaires pour occuper la présidence, a éclaté après les déclarations faite par des personnalités de renom turques. Le journaliste Rafael Sadi, qui affirme avoir été un camarade de classe de M.Erdogan au cours de ses études universitaires, a remis en question le fait que le numéro un turc ait reçu son diplôme.

L’avocat et ex-président de l’Union des juges et des procureurs de la Turquie Omer Faruk Eminagaoglu, s’est pour sa part adressé à la Commission électorale suprême de son pays pour lui demander de mener une enquête sur les études du numéro un turc à l’université et déterminer s’il avait obtenu son diplôme, afin de savoir si les lois ont été violées.

Lire l’article depuis sa source : fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire