Des matériaux hautement radioactifs retrouvés en Irak



Le ministère irakien des Affaires sociales et de la Santé a déclaré que les autorités irakiennes avaient réussi à retrouver des matières radioactives disparues dans le sud du pays il y a plus de trois mois.

Selon le porte-parole du ministère Amir Ali cité par Reuters, les matières en question ont été retrouvées non loin d’une station-service dans la ville irakienne de Zubayr.

« Il n’a y aucun risque de contamination radioactive, les matériaux étant intacts », a-t-il précisé.

En novembre dernier, des matériaux hautement radioactifs ont été dérobés dans le sud de l’Irak et sont présument tombés entre les mains de Daech, d’après les documents des autorités irakiennes auxquels Reuters a eu accès.

Il s’agit de 10 grammes d’iridium 192, précise le ministère irakien de l’Environnement, ces matériaux pouvant être utilisés pour créer une bombe sale.

Les matériaux étaient gardés, sous forme de capsules, dans un centre de stockage non loin de la ville irakienne de Bassora, dans le sud-est du pays, le centre appartenant à la société pétrolière américaine Weatherford. Les documents des autorités irakiennes signalent également que l’iridium 192 avait été dérobé avec habileté car le centre ne portait aucun signe d’effraction.

Le 15 février, des experts ont confirmé l’utilisation par Daech d’armes chimiques, à savoir de l’ypérite (gaz moutarde), contre les forces armées kurdes. Le 5 janvier, l’OIAC avait annoncé avoir découvert des signes d’utilisation de gaz toxique sarin. De plus, selon l’Agence centrale de renseignement (CIA) des Etats-Unis, les islamistes de Daech sont capables de produire eux-mêmes du chlore et de l’ypérite en petites quantités.

Lire l’article depuis sa : Source

Laisser un commentaire