Deux nouveaux députés français interpellent le Ministère des Affaires Étrangères sur le cas du Dr Fekhar



Dans un communiqué du comité de soutien au Dr Fekhar et à ses codétenus parvenu à notre rédaction, nous apprenons  que deux nouveaux députés ont interpellé, à l’image de Noël Mamère, le ministre des Affaires Étrangères, Mr Jean-Marc Ayrault sur le cas du Dr Fekhar et de ses codétenus.  Nous publions le communiqué dans son intégralité.

Suite à l’intervention du député Vert Noël Mamère auprès du Ministre français des Affaires Etrangères, Mr Jean-Marc Ayrault sur le cas du Dr Fekhar qui a entamé une 3ème grève de la faim depuis le 15 novembre dernier avec la ferme intention d’aller jusqu’au bout quitte à y laisser la vie et afin d’exiger sa libération ainsi que celle de ses codétenus, c’est au tour du député d’Isère (8eme circonscription) Erwann Binet et du député de Meurthe-et-Moselle, Mr Hervé Feron d’interpeller le Ministre des Affaires Etrangères pour que ce dernier fasse pression sur l’Etat algérien avant qu’il ne soit trop tard car si rien ne se passe rapidement l’issue sera fatale
Le comité de soutien au Dr Fekhar et à ses codétenus reste encore mobilisé et continue d’interpeller l’opinion publique ainsi que la communauté internationale et cela jusqu’à la libération des détenus politiques du Mzab.

Le Comité de Soutien au Dr Fekhar et à ses codétenus

Le 2 décembre 2016

Hervé FÉRON
Député de Meurthe-et-Moselle
Maire de Tomblaine

M. Jean-Marc AYRAULT
Ministre des Affaires étrangères et du Développement International
37, quai d’Orsay 75007 Paris
Paris, le 1er décembre 2016

Monsieur le Ministre,

Je viens vers vous après avoir été alerté par le Comité de soutien au Docteur Fekhar au sujet de la dégradation de l’état de santé de ce dernier.
M. Kameleddine Fekhar, médecin de profession et militant des droits de l’Homme en Algérie, est en prison depuis plus de seize mois et il a entamé le 9 novembre dernier une grève de la faim dont l’issue pourrait bien lui être critique.
Le Docteur Fekhar a été arrêté dans la Wilaya de Ghardaïa en juillet 2015, à la suite d’affrontements entre les communautés Châambas et Mozabites qui ont fait 22 morts et des centaines de blessés. Arrêté avec une vingtaine de compagnons, le Docteur Fekhar tente depuis des années de faire la lumière sur l’oppression dont les Mozabites seraient victimes aujourd’hui : leurs boutiques sont régulièrement incendiées, leurs enfants exclus du système scolaire, ils sont souvent victimes d’attaques – voire de meurtres – et ils font l’objet d’un fichage systématique de la part des autorités algériennes.

En outre, comme le clame son Comité de soutien, le quotidien des détenus d’opinion mozabites serait fait de tortures psychologiques, de mauvais traitements et de non-respect de la dignité humaine.
Monsieur le Ministre, la situation du Docteur Fekhar, qui représente un espoir pour l’ensemble de la communauté Mozabite, est extrêmement urgente et appelle une action rapide en faveur de sa libération, nécessaire condition à la mise en place d’un véritable débat sur le respect des droits de l’Homme en Algérie.
En espérant pouvoir compter sur votre soutien sur ce dossier, je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de mes respectueuses salutations.
Deux nouveaux députés français interpellent le Ministère des Affaires Étrangères sur le cas du Dr Fekhar

Source : tamurt.info

Laisser un commentaire