Du krypton en laboratoire: Superman a-t-il du souci à se faire?



Un groupe de chimistes polonais a découvert un procédé de laboratoire permettant de synthétiser un nouveau composé chimique à base de krypton unique en son genre.

Le krypton, qui a donné son nom à la planète natale de Superman, serait l’un des gaz les plus inertes au monde. Cependant, une équipe de scientifiques de l’Institut de chimie physique (Pologne) estime avoir découvert un nouveau procédé de laboratoire permettant de synthétiser un oxyde de krypton exceptionnel.

« Le composé que nous comptons synthétiser à l’avenir contiendra des atomes de krypton et d’oxygène, et non pas d’azote, contrairement à ce que l’on aurait pu penser de prime abord. Cette substance aura donc une composition chimique différente de celle du minerai kryptonite mentionnée dans la bande dessinée Superman. Ainsi, le superhéros n’a pour le moment aucune raison de s’inquiéter pour son avenir », a expliqué le docteur Patryk Zaleski-Ejgierd, l’un des auteurs de la recherche, dont les résultats ont été publiés dans la revue Scientifiques Reports.

L’oxyde de krypton, poursuit le scientifique, sera synthétisé en laboratoire sous très haute pression (entre 3 et 5 millions d’atmosphères). « Les cristaux ainsi obtenus devraient sans doute être transparents et sombres. Quant à leurs propriétés physiques, nous supposons que ce seront des semi-conducteurs », a conclu le chercheur.

La kryptonite (petite pierre) est un matériau imaginaire de l’univers DC Comics dont il existe de multiples variétés de différentes couleurs: vert, rouge, or, bleu, blanc, etc. Elles ont pour propriété d’affecter, chacune différemment, les survivants de la planète Krypton, et en premier lieu le superhéros Superman. Toutefois, seules les variétés vertes, rouges, dorées et bleues sont réellement dangereuses pour lui et constituent son talon d’Achille.

Lire l’article depuis sa source : fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire