En Autriche, une mère au QI trop bas se voit retirer ses enfants



Le service social estime que le QI de la femme est trop bas pour lui permettre de bien éduquer ses bambins.

Le service social a retiré deux enfants à une Autrichienne de 34 ans, rapporte The Local.

Les enfants d’Eveline Mueller ont déjà été placés dans un orphelinat et les autorités envisagent de leur trouver une famille d’accueil avec un QI plus élevé.

Le quotidien intellectuel de la femme est estimé à 64. Le média indique que de tels QI, ou même inférieurs, sont observés chez deux personnes sur 122. Les fonctionnaires du service social de la commune de Statzendorf, en Basse Autriche, estiment que le QI extrêmement bas de Mme Mueller peut l’empêcher de bien éduquer ses enfants.

La femme s’est déjà adressée à l’organisation caritative FLY qui a à son tour fait appel à un avocat parmi les plus célèbres du pays.

L’avocat insiste sur le fait que sa cliente est capable d’assumer ses responsabilités parentales. Ses arguments sont convaincants: l’intellect de la femme lui a suffi pour mener à terme un cycle d’études secondaires, et cela signifie qu’elle pourra prendre soin correctement de ses enfants.

En août 2015, les services sociaux ont retiré un enfant à une famille britannique où les parents étaient des passionnés de jeux électroniques. Ils ont conclu que cette dépendance vis-à-vis des jeux électroniques témoignait de manquements des parents à leurs obligations.

Lire l’article depuis sa source : fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire