EN : des Verts bien pâles



L’équipe nationale version Rajevac a montré ses limites face à une grosse cylindrée. Incapable de trouver des solutions pour mettre à défaut une équipe camerounaise bien en place qui a maîtrisé les débats, notamment en seconde période.

    | LIRE AUSSIDirect : Algérie 1 – 1 Cameroun

Pourtant, les Verts sont partis sur les chapeaux de roues parvenant à ouvrir la marque dès la 8’ par Soudani. L’on croyait dès lors que le plus dur était fait. Mais les Lions Indomptables ont répliqué rapidement. Une réaction qui a surpris Madjani et ses camarades qui ne s’attendaient pas à une réaction aussi vive des Camerounais. L’égalisation de Moukandjo est venue couronner l’audace d’une équipe qui a joué sans complexe, exerçant un pressing haut qui a considérablement gêné les Algériens.

En deuxième mi-temps, Rajevac n’apporta aucun rectificatif pour essayer de changer le cours du match. D’ailleurs, les Camerounais n’ont eu aucun mal à contrer les assauts des Verts qui manquaient cruellement d’inspiration. D’autant que le rendement de Mahrez a sensiblement baissé après la pause. Ceci expliquant cela !

Slimani a bien eu la balle du deuxième but au bout des pieds, mais l’état désastreux de la pelouse du stade Mustapha Tchaker l’a fait rater son tir. C’était la seule occasion franche des Algériens en seconde période. Durant ce match, les Lions indomptables ont montré plus de maîtrise et de maturité devant une équipe algérienne amorphe et inoffensive, à l’image de Boudebouz qui s’est éteint au fur et à mesure qu’on avançait dans le match, ou Zeffane très discret sur son flanc droit. Ghoulam en revanche, a tiré son épingle du jeu, alors que Mahrez a joué une mi-temps avant de disparaître. Slimani, pour sa part, a erré un peu sur le terrain. On l’a plus vu dans les phases défensives qu’en attaque.

Rajevac a été incapable de changer de schéma tactique, pour inquiéter les Camerounais plus frais physiquement et plus conquérants dans les phases du jeu. Ils ont joué sur du velours dans la majeure partie de la rencontre.

La prestation des Verts n’augure rien de bon. Certes, les éliminatoires ne font que commencer, mais l’équipe est déjà sous pression. Elle doit aller chercher au moins le nul au Nigeria dans un mois environ, pour ne pas compromettre ses chances de qualification au Mondial russe.

Source : tsa-algerie.com / Mourad Zemmouri

Laisser un commentaire