En visite à Alger, Ban Ki-moon fait des constats mais n’annonce rien de concret



La situation humanitaire dans les camps des réfugiés sahraouis est « insupportable » et « dramatique », a affirmé Ban Ki-moon, ce dimanche 6 mars, lors d’une conférence de presse à Alger. « J’ai rencontré à Tindouf des réfugiés qui vivent dans les camps depuis plus de 40 ans. Ces derniers ont perdu tout espoir dans l’avenir », a ajouté le secrétaire général de l’ONU, qui ajoute aussi avoir réitéré sur place, « la volonté de la communauté internationale de trouver une issue juste et équitable à ce conflit ».

« Je suis vraiment triste devant ce drame », a ajouté Ban Ki-moon qui a confié qu’il compte demander à Chistepher Ross de relancer le processus de négociation entre le Maroc et le Front Polisario.

Ban Ki-moon a affirmé avoir rencontré des représentants de la Minurso (la Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental) qui « est prête à organiser un référendum d’autodétermination en cas d’accord entre les parties concernées ».

Pourquoi la rencontre avec le roi du  Maroc a été annulée ? « Les autorités marocaines m’ont informé que le roi n’était pas disponible, mais qu’une rencontre sera programmée dans l’avenir », a-t-il simplement répondu.

Source : Achira Mammeri

Laisser un commentaire