En visite hier dans la wilaya de Tizi Ouzou, Ferroukhi annonce un plan spécial pour le développement agricole



Le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Sid Ahmed Ferroukhi, a effectué, hier, une importante visite d’inspection et de travail dans la wilaya de Tizi Ouzou où il a évoqué l’amélioration des investissements relevant de son secteur tout en annonçant un programme spécial pour identifier les potentialités existantes en matière de développement rural.

Pour Ferroukhi, “l’investissement dans le secteur agricole est très important. Nous allons lancer dans les prochaines semaines et dans toutes les wilayas des travaux pour identifier, orienter et promouvoir, avec l’aide des walis, l’investissement dans le domaine de l’agriculture, tout cela pour consolider le patrimoine existant, mais aussi ambitionner de développer et de moderniser l’agriculture dans ses différentes filières”. Dans la même optique, Sid-Ahmed Ferroukhi affirmera qu’“il est très important aujourd’hui d’orienter les investissements internes, qui viennent du monde agricole vers le monde industriel. Il faut que les zones d’activités industrielles prennent en compte les exigences des pôles agricoles qui ont besoin de moyens de transformation, de logistique et de circuits de commercialisation. Il faut penser à redynamiser ce marché pour le rendre plus dense et être compétitif sur le marché local, mais aussi international”. Le ministre soulignera encore que des produits locaux restent à valoriser car, a-t-il insisté, ils peuvent jouer un rôle très important dans l’économie locale. Il citera, à titre d’exemple, le gland qui est un fruit écoulé actuellement à 200 dollars la tonne sur le marché international.

“Nous avons aussi les câpres, les figues de Barbarie… C’est à nous de créer de petites filières capables de valoriser ces produits”, a soutenu Ferroukhi. Concernant la cherté du poisson, le ministre a souligné : “Aujourd’hui, nous avons une certaine capacité de production en pleine saison, et lorsque nous sommes en hors saison, il est normal que les quantités diminuent et que les prix augmentent.” “Pour l’instant, nous sommes dans un marché qui s’équilibre de plus en plus”, a-t-il affirmé sur un ton plus rassurant, tout en précisant que “le secteur de la pêche évolue positivement dans la wilaya de Tizi Ouzou avec notamment de nouveaux projets de développement de la filière”.  Il est à signaler que la production agricole dans la wilaya de Tizi Ouzou est
évaluée, en production globale, à 53,9 milliards de dinars, soit 1,95% de la production nationale. Elle est classée en 23e position à l’échelle nationale. Considérée comme une wilaya à vocation agricole, Tizi Ouzou a enregistré, en 2015, des performances encourageantes dans plusieurs filières notamment dans la filière lait, puisqu’elle compte 54 103 vaches laitières, 12 centres de collecte de lait cru pour une capacité de 148 329 litres/jour et 14 laiteries. Pour la production oléicole, 9,7 millions de litres d’huile d’olive ont été enregistrés durant la saison 2015-2016. Pour les viandes blanches, la production a été estimée à 185 000 quintaux, alors que la production des viandes rouges est estimée à 113 402 quintaux. Enfin, la wilaya de Tizi Ouzou a enregistré 325 900 quintaux d’agrumes et 214 700 quintaux de raisins de table.

Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source

Liberte-algerie.com

Laisser un commentaire