Epreuves partielles du Bac 2016: démotivés et fatigués, les candidats n’ont pas pu reprendre les révisions



De nombreux candidats concernés par les épreuves partielles du Baccalauréat, session juin 2016, qui ont débuté dimanche à travers le territoire national ont souligné avoir eu des difficultés à reprendre les révisions étant démotivés et épuisés par la première session.

Lors d’une tournée dans certains centres d’examen à Alger, de nombreux candidats ont déclaré à l’APS qu’il leur était difficile de reprendre de nouveau les révisions à cause de leur état psychologique et physique.

Islam 20 ans et l’un des meilleurs élèves du lycée Abane Ramdane (Mohammadia) a affirmé avoir une grande appréhension par rapport à cette session après  avoir été confiant lors de la première.

« J’ai eu un cursus scolaire irréprochable et je n’ai jamais recouru à la triche », a-t-il dit, ajoutant « je me suis bien préparé pour la première session et voilà que je  me retrouve à refaire l’examen. Je n’avais pas la force morale et physique de reprendre les révisions ».

Le même sentiment est exprimé par Lilia, une élève du lycée Mohamed Boudiaf (El Madania) qui a déclaré qu’il lui était impossible de reprendre les révisions à cause « de l’épuisement » d’autant que les épreuves partielles coïncident avec le mois du Ramadhan et la chaleur estivale.

Les avis des candidats rencontrés par l’APS au lycée des Frères Hamia à Kouba ne divergent pas. Epuisés après la fin de la première session, ils n’ont pas pu reprendre les révisions, confient-ils.

Le ministère de l’Education avait donné des instructions- après la décision de passer les épreuves partielles- d’ouvrir les établissements scolaires aux candidats concernés tout en mobilisant des psychologues et des conseillers d’orientation scolaire mais les candidats n’ont pas été nombreux à s’y rendre.

Pour rappel, 551.000 candidats sont concernés par les épreuves partielles qui se déroulent du 19 au 23 juin après les fuites des sujets de la session de mai (29 mai-2 juin).

Il a été décidé de refaire les épreuves dans les matières où les sujets ont fuité pour cinq filières à savoir les Sciences expérimentales (7 matières), les Maths, les Maths techniques et la Gestion-Economie (4 matières), les Lettres et Langues étrangères (1 matière).

Laisser un commentaire