« Favoriser la création de pôles économiques régionaux »



De passage à Bordj Bou Arreridj ou il a effectué une visite de travail, Abdelkader Ouali ministre des travaux publics a rappelé les dimensions économiques, sociales et même culturelles de son secteur qui est un outil du développement du pays.

Le ministre qui a inspecté plusieurs axes routiers de la wilaya a déclaré que ces derniers doivent favoriser la création de pôles économiques nationaux à travers la complémentarité entre wilayas. Pour celle de Bordj Bou Arreridj, la route qui passe par Bordj Ghedir,  la liant à M’Sila, celle menant à Sétif en passant par Ras El Oued ou le chemin qui va jusqu’à Bejaia à travers El Maien qu’il a également visité font partie du réseau routier du bassin constitué par toutes ces wilayas avec pour noyau la capitale des Bibans qui a connu une dynamique certaine en matière d’investissement  .

La wilaya de Msila doit bénéficier de cette dynamique comme la wilaya de Bordj Bou Arreridj et Sétif doivent profiter de l’accès offert par les ports de Bejaia et Jijel à travers la pénétrante qui est en cours de réalisation a affirmé M. Ouali qui a évoqué également la possibilité de favoriser les échanges entre les  populations et même la promotion du tourisme par l’ouverture d’accès aux sites naturels et historiques dont regorge la région comme c’est le cas de la Qalaa Béni Hammad située dans la wilaya de M’Sila.

C’est cette vision prospective qui nous a poussé à faire du secteur une base essentielle pour l’aménagement du territoire et le développement de l’investissement économique a déclaré le ministre qui parlé de trois pôles à l’est, au centre et à l’ouest qui sont reliés aux wilayas des hauts plateaux. Dorénavant tous les projets adoptés doivent contenir toutes ces dimensions a t il averti.

Le ministre des travaux publics qui a souligné également l’importance des délais de réalisation de ces projets  a prévenu que ces derniers ne doivent pas être lancés avant que les études soient finalisées, que les procédures d’expropriation soient entamées, que les réseaux soient déplacés et que les moyens nécessaires pour les chantiers soient mobilisés pour éviter les rallonges budgétaires et surtout les retards dans la livraison des structures prévues.

Les objectifs assignés à ces dernières doivent être atteints a précisé que le ministre qui a annoncé que les contrats qui ont été signés avec des entreprises dont certaines sont publiques parce qu’elles n’ont pas respecté les délais convenus ont été résiliés. Il a insisté également sur l’emploi comme une autre finalité des projets du secteur. Il a donné l’exemple de la wilaya de Bordj Bou Arreridj qui a bénéficié selon d’un plan de charge de l’ordre de 7 milliards qui a permis de faire appel à 43 entreprises et bureaux d’études. Mais seulement 600 personnes ont été employées, a-t-il regretté. C’est très peu a déclaré le ministre qui rappelé que cette situation a un effet sur les délais de réalisation puisque le recrutement de plus personnes aurait permis de terminer le travail plus vite.

Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source

Leconews.com

Laisser un commentaire