Festival du film amazigh de Tizi Wezzu : Seulement 5 films en lice



Le coup d’envoi de la quinzième édition du festival du film amazigh de Tizi Wezzu aura lieu samedi prochain (17 décembre). La cérémonie d’ouverture est prévue en fin de journée dans la grande salle de spectacles du théâtre régional Kateb Yacine, selon Nabila Goumezaine, directrice de la culture de la wilaya, qui a animé,  à cet effet, une conférence de presse mercredi.

La même responsable a révélé que pour cette nouvelle édition, vingt six produits audio-visuels sont au menu dont des fictions en long métrage, des courts métrages ainsi que des documentaires. Le festival du film amazigh, s’étalera jusqu’au 22 décembre. Les films en question seront en lice pour l’obtention de l’Olivier d’Or.  La quinzième édition du festival du film amazigh sera placée sous le thème de : « Cinéma Amazigh : expression des valeurs mémorielles nationales ». Parmi les produits audiovisuels qui seront projetés au chef-lieu de wilaya, à Azzazga et à Ain El Hammam, il y aura cinq films dans la catégorie des longs métrages, huit courts métrages, neuf documentaires et quatre dessins animés, a révélé encore la même responsable. Par ailleurs, dans le cadre de ce festival, les organisateurs ont innové en lançant un concours du meilleur scénario. Onze textes cinématographiques seront en compétition.

Aussi, plusieurs ateliers seront au menu comme celui inhérent à  la critique de cinéma qui sera encadré par Latifa Lafer, enseignante au département de langue et culture Amazighes de l’Université Mouloud Mammeri de Tizi Wezzu. « Cet atelier propose d’aborder le domaine de la critique cinématographique à partir de l’analyse de séquences de films », précise-t-on. Le deuxième atelier aura trait à l’ « Actorat » et sera encadré par Aziz Boukrouni, comédien (théâtre et cinéma). « Ces deux ateliers sont destinés aux jeunes cinéphiles, cinéastes, amateurs et étudiants », souligne-t-on en outre. Enfin, s’agissant du troisième atelier, il sera question de l’image de jeunes. Il sera pris en charge par Hakim Abdelfatah, directeur de production et assistant réalisateur. Cet atelier vise à initier aux techniques cinématographiques des enfants, âgés entre 12 et 15 ans, « afin de leur permettre de découvrir le cinéma sous un autre angle et d’apprendre à s’exprimer en images et aussi à organiser leur propre tournage et montage ».

Tahar Khellaf pour Tamurt

Source : tamurt.info

Laisser un commentaire